Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Amayläe [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amayläe
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 16:38

Nom : Amayläe

Race : Elfe

Peuple : Moriquendi

Age : Un peu moins de 1 000 ans.

Sexe : Féminin

Fille de : Parmi tous les elfes, certains sont célèbres, d’autres, au contraires, ne sont que de parfaits inconnus, noyés dans un anonymat relatif. Les parents d’Amayläe font partie de cette seconde catégorie. Sa mère se nommait Alrona, et son père Fonawi.

Caractéristiques morales : Amayläe a gardé de son mode de vie un certain goût pour la solitude et une grande curiosité. Avec les inconnus, elle est souvent froide de premier abord mais, s’ils ne tentent pas d’être désagréables de quelque manière que ce soit, cette elfe peut se révéler d’excellente compagnie. Il n’est alors pas rare de la voir sourire où même chantonner pour elle-même.
Amayläe peut parfois sembler orgueilleuse, ou trop sûre de ses capacités, mais cela cache parfois une certaine méconnaissance de la situation.
Cela ne l’empêche pas de devenir aussi froide que la glace si elle se trouve en présence d’une personne lui cherchant des ennuis. Ces derniers feraient d’ailleurs mieux de ne rien rajouter car Amayläe a tout de même tendance à démarrer au quart de tour, et à ne pas faire de concession au combat, si les choses devaient en arriver là.


Caractéristiques physiques : Amayläe est d’une taille moyenne pour une elfe. Ses cheveux châtain clair, tirant sur le blond tombent en élégantes et larges boucles dans son dos. Ils encadrent un visage à la peau claire, tout en finesse. La première chose que l’on remarque en la regardant sont des deux yeux d’un bleu profond, semblables à des diamants et couronnés par de fins sourcils. Il se dégage de son regard perçant une impression de tristesse, accentuée par ses longs cils. Puis le regard descend le long de son nez tout en finesse, paré d’une élégante courbe pour ensuite s’arrêter sur des lèvres fines, colorées d’une rouge rosé très discret.
La silhouette d’Amayläe est d’ailleurs en parfaite harmonie avec son visage. Ses muscles, fins mes puissants dessinent une silhouette tout en finesse et légèreté. Elle porte le plus souvent une sorte de bustier très doux au toucher, d’un vert sombre et chatoyant ainsi qu’un pantalon dans la même matière, mais d’un ton légèrement plus brun. Des bandes d’un tissus plus épais, de couleur émeraude entourent ses avants bras à la manière d’une feuille. Pour parachever le tout, Amayläe porte aussi une ceinture aux reflets argentés, nouée autour de sa taille ainsi que de légères sandales brun foncé. Enfin, le plus souvent, une cape grise aux reflets semblables à celui de l’eau est accrochée à son coup à l’aide d’un fermoir d’argent taillé à l’effigie d’une arbuste. De temps à autre, on peut apercevoir le scintillement doré du pendentif qu'elle cache sous ses habits.
Elle porte un sac en tissus renforcé de cuir, dans lequel Amayläe fourre tout ce dont elle a besoin. Cela va des babioles au lembas…


Titre : Guerrière elfe

Amoureuse : Non

Pays : Bélériand

Armes : Dans dos d'Amayläe , on peut nettement voir pendre en bandoulière un carquois en cuir garni de flèches sombres empennées de blanc ainsi qu’un long arc de bois clair, décorées de runes et de délicats entrelacs. Amayläe, si elle une archère hors pair n’en est pas moins une excellente escrimeuse. Aussi porte-t-elle dans un fourreau vert décoré de feuilles argentées une épée à lame légèrement courbée. Cette lame, comme toutes les épées elfiques bleuit lorsque des orques sont proches. La garde de l’épée, renforcée par du cuir, garantit à Amayläe une excellente prise et lui permet de combiner la vitesse et précision à chacun de ses coups. Une arme mortelle qui revêt aux yeux de l’elfe une importance dépassant celle d’une arme, aussi extraordinaire soit-elle. Bien entendu, Amayläe n’est pas une armurerie sur pattes, mais cela ne l’empêche pas de garder sur elle deux dagues à lame fine et droite, dissimulée parmi ses habits au cas où.

Histoire : Dans la partie nordique de la côte Ouest de la Terre du Milieu, là où les vagues couronnées d’écumes se brisent en éclat de cristal sous les rayons bienfaiteurs du Soleil, se dresse une magnifique forêt. Du ciel, on pourrait croire qu’il s’agit d’une mer déclinant toutes les nuances de vert à l’infini. Le vent marin fait gracieusement onduler les cimes d’arbres millénaires ou se glisse avec maints murmures parmi les feuilles émeraude et les troncs bruns. L’herbe forme ici un épais tapis, parsemé par des touffes de fleurs multicolores, et ne s’arrête qu’au bord de limpides ruisseaux pour devenir un épais tapis de mousse vert sombre. L’air est rempli des senteurs. Mais au fur et à mesure que l’on s’éloigne des eaux scintillantes, le sol se fait légèrement plus pentu, et le bruit de la mer un peu plus discret. Le vent souffle toujours, parcourt des kilomètres et fini par faire ployer la tige vert tendre d’un énorme fleur rouges aux reflets dorés.
Un papillon bleu pâle, troublé dans son repas par ce vent joueur s’envole et répand sur son passage une pluie dorée de pollen. Il survole une petite cascade glougloutante, et trouve bien vite d’autres papillons, mais pas le nectar sucré qu’il avait du abandonné. Il repart et laisse le vent le porter un peu, comme le font les oiseaux. Les antennes du papillon s’agitent en tout en sens et détectent une fleur rouge, parcourue de filaments bleutés. L’insecte parcourt encore quelques mètres. La fleur est maintenant toute proche, les battements de ses ailes se ralentissent puis finalement le papillon se pose sur l’un des pétales soyeux et déroule sa longue trompe pour aspirer le nectar.

Deux yeux, qui auraient fait pâlir d’envie le ciel nocturne, observaient attentivement le manège du papillon. Il était à la fois si joli et si fragile. A nouveau, une rafale de vent fit voltiger des cheveux châtains devant le visage aux yeux bleu foncé. Le papillon fut à nouveau obligé d’abandonner la fleur, et suivit le vent à la recherche d’un abri. Une immense chose d’un rose très pâle se plaça devant lui. Un instant, le papillon failli partir dans le sens inverse, mais ballotté par les vents qu’il était, il ne rechigna pas devant cet abri inespéré. Dans une caresse imperceptible, il se posa sur la main tendue de la petite elfe et commença à sonder la peau avec sa trompe.
Amayläe continuait de fixer le papillon de ses yeux curieux. Il avait l'air si fragile. Elle approcha alors ses petits doigts pour caresser les ailes si fines. Avant même qu'elle ne l'aie touché, le papillon s'envola et voleta au dessus de l'herbe, suivi par les pas joyeux de la petite elfe. Ses pieds nus laissaient des empreintes qui s'effaçaient sitôt qu'elle eut fait un autre pas, et sa robe vert argent ondulait avec le vent.


- Attends moi !! cria-t-elle au papillon d'une voie joyeuse.

En entendant ces mots, une elfe se retourna et regarda tendrement sa fille s'amuser à gambader après le papillon. Au premier regard, on voyait de qui Amayläe avait hérité. Elle avait le même nez que sa mère, et ses yeux d'un bleu sombre. Toutes deux avaient le même sourire qui dansait sur leurs lèvres. Seules leurs chevelures différaient. Celle d'Amayläe était châtain et bouclée tandis que ceux de sa mère, Alrona, formaient de longs fils d'or, sans aucune trace d'ondulation.
Au bout d'un petit bout de temps, la petite elfe se désintéressa du papillon et revint en courant dans l'herbe vers sa mère. Alorna la pris alors dans ses bras et commença à marcher vers leur maison. Quoique, le qualificatif de maison n'était guère approprié pour décrire cet ensemble d'arabesques boisées boisée qui menaient à un édifice qui semblait s'enrouler autour du tronc d'un arbre. En levant les yeux, on pouvait apercevoir une petite plateforme ronde inondée par le soleil. Vers le pied de l'arbres, ses longues branches courbées vers les bas formaient une grande cloche. Les nouvelles poussent tissaient un réseau délicat recouvert de feuilles d'un vert tendre. . Alorna repoussa un rideau de feuilles pour entrer dans la pièce principale et reposa Amayläe sur le sol.
Aussitôt, la petite elfe s’amusa à regarder les taches de lumière irisées qui se faisaient et se défaisaient au gré du vent. Elle semblait attendre quelque chose avec une impatience mal contenue et ne cessait de s’agiter. Puis, comme en réponse à un signe mystérieux, elle se leva, fit quelques pas et se rassit sur l’épais tapis herbeux, adossé contre un grosse branche tordue. Une étincelle de complicité passa entre le regard de la mère et de la fille, puis la voix d’Alorna se mêla au vent, douce et envoûtante. Amayläe ferma les yeux et se laissa la douce mélodie l’envelopper. Son esprit commença alors à vagabonder au dessus d’un immense pays vert, parcouru par de nombreux cours d’eau. Elle voyait chaque brin d’herbe se fondre dans un paysage poignant. Alorna continua ainsi de chanter jusqu’à ce que la tête de sa fille commence à dodeliner puis elle l’allongea sur un moelleux matelas de plumes ramassées au hasard. Les yeux d'Amayläe se fermèrent. Le ciel s'assombrissait et les étoiles commençaient à peine à apparaître.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Un pâle rayon doré franchi le mur des feuilles rousses et se promena sur les paupières fermées d’une elfe endormie. Celle dernière remua légèrement avant d’ouvrir ses yeux bleu foncés. Une dizaine de minutes plus tard, Amayläe sorti de la maison et grimpa lestement le long de l’arbre. Depuis un peu moins de mille ans qu’elle s’amusait à grimper dedans, l’elfe avait fini par connaître les branches de l’arbre dans les moindres détails. Notamment cette longue branche qui partait vers l’ouest. D’un pas assuré, Amayläe marcha sur le bois que le vent faisait régulièrement bouger. Elle marcha jusqu’à une grand fourche qui perçait à travers la frondaison des autres arbres. De toute la forêt, c’était l’un des endroits qu’elle préférait.
D’ici, on avait une splendide vue sur la mer et la forêt qui y descendait. Comme toujours, le Soleil muait l’océan en argent paré de multiples reflets dorés. Une feuille rousse voltigea doucement devant l’elfe qui s’en saisit d’un mouvement rapide. Elle la contempla longuement, perdue dans ses pensées. Avec le temps, Amayläe était devenue plus sage, et aussi plus belle. Il était loin le temps où elle courrait après les papillons ou cherchait par tous les moyens de se soustraire à l’apprentissage des runes. Ses yeux se rouvrirent et contemplèrent la forêt. C’était l’automne, et les arbres s’étaient parés de leurs couleurs rouges, or et fauves. Seuls les sapins arboraient encore leur robe verte foncée. Le tout se mouvait avec une grâce envoûtante sous les caresses du vent marin.
Amayläe resta plusieurs heures ainsi, respirant avec les délice les parfums des champignons, des feuilles humides auxquels se mêlait la senteur de la mer. Ce ne fut que lorsque le soleil commença à décliner qu’elle s’inquiéta. Ses parents étaient partis il y a quelques jours seulement rendre visite à des amis qui habitaient par delà les montagnes. Ils auraient déjà du être rentrés, mais comme il leur arrivait souvent de s’attarder en chemin, l’elfe ne s’était pas plus inquiétée que ça. Alors pourquoi éprouvait-elle en ce moment un pincement au cœur ?
Décidant d’en avoir le cœur net, elle couru le long des branches sous les rayons ensanglantés su soleil couchant. Dès qu’elle eut touché terre, elle rentra dans la maison et farfouilla un peu partout. En quelques minutes, elle avait enfilé une cape grise, et accroché une épée à sa ceinture, et un arc dans son dos. Alors qu’elle sortait, elle saisit au passage un petit sac contenant quelques provisions. Non pas qu’elle ne sache pas chasser ou encore trouver de la nourriture, mais tout cela lui aurait fait perdre du temps.
Mentalement, elle repassa dans son esprit tout ce dont elle pourrait avoir besoin, puis parti au pas de course sous un ciel qui s’assombrissait, passant entre les troncs telle un ombre furtive…

Cela faisait maintenant un petit peu plus d’une semaine qu’Amayläe était partie à la recherche de ses parents. Son inquiétude grandissait à chaque pas qu’elle faisait dans la solitude et la faisait se hâter davantage. Le pain de route qu’elle avait bien pris soin d’amener avec se révélait bien utile. En effet, il permettait à l’elfe de conserver une allure rapide. De temps à autre, elle croisait des cerfs ou des lapins qui la regardaient passer en silence avant de vaquer à leurs occupations. Mais, au fur et à mesure que le sol s’élevait, les animaux se faisaient plus rares. Les feuillus avaient depuis longtemps laissé la places aux sapins. Ils dressaient fièrement vers les cieux leurs aiguilles vertes, et une odeur de résine flottait dans l’air. En temps normal, Amayläe se serait arrêtée pour ne serait ce que les observer, mais elle n’avait pas le temps. Son cœur lui ordonnait de ne gaspiller aucune seconde précieuse.
Puis, les sapins disparurent à leur tour dans le dos de l’elfe, noyés dans la brume qui s’attardait autour des montagnes. Se déplacer rapidement devint de plus en plus ardu, et à plusieurs reprises, Amayläe du rebrousser chemin pour chercher un autre chemin. Ses parents lui avaient dit qu’ils franchissaient les montagnes, mais ils n’avaient pas dit ni où, ni comment. Désespérée à force de tourner en rond, Amayläe s’assit finalement sur un gros rocher moussu et grignota un peu avant de repenser au peu qu’elle savait concernant cette région Un bruit d’eau courante résonna à ses oreilles, lui rappelant la soif qui la torturait. L’elfe se leva, et se dirigea vers l’origine de ces sons. A maintes reprises, des petits cailloux glissèrent sous ses pieds, manquant de la faire tomber. Finalement, elle soupira de soulagement en apercevant le petit torrent.
Ses jambes retrouvèrent une nouvelle vigueur, et elle gravit rapidement les derniers mètres qui la séparaient du ruisseau. Un petit lac, dont les eaux sombres reflétaient les étoiles, dormait paisiblement dans un creux. Les yeux d’Amayläe se posèrent sur l’onde puis remontèrent le long du lac, et une expression joyeuse se peignit sur son visage. Au même moment, une rafale de vent froid fit voltiger ses cheveux. Elle avait enfin atteint un col. Insensible au vent qui faisait pleurer des yeux, l’elfe s’approcha du petit lac pour se désaltérer. Elle en profita pour remplir sa gourde vide. Avec un dernier regard vers la mer que l’on devinait à peine, loin à l’Ouest, Amayläe repris sa route et commença à descendre tant bien que mal par la seule voie praticable. Une voie qui l’obligeait à marcher vers le sud-ouest. A l’est, le ciel commençait à se teinter de nuances rosées...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


Amayläe en avait enfin fini avec ces montagnes désertes. Elles n’étaient plus que des formes bleutées auréolées de brume blanches à la lueur du lever du Soleil. A tort, l’elfe avait cru qu’il lui serait plus aisé de descendre que de gravir les pentes. Les roches lisses et les éboulis étaient encore plus traîtres sur le versant sud des montagnes. Il ne lui avait fallu pas moins d’une petite semaine pour finalement retrouver un sol relativement plat. Ici, l’herbe poussait dru, et des bosquets se dessinaient par ci par là. Se fiant à son sens de l’orientation et surtout à la position du soleil, Amayläe suivait une ligne presque droite vers le sud. L’elfe était beaucoup plus à l’est que prévu, mais elle ne s’en souciait pas outre mesure. Après tout, elle aurait bien l’occasion de reprendre la direction de l’Ouest. C’est d’ailleurs ce qu’elle fit lorsque elle aperçu la lisière d’une forêt sur sa droite...


=>suite


Dernière édition par le Sam 29 Sep - 16:05, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kir-Thelassis
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1208
Localisation : là où tu veux que je sois
Parrain : moi même
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 16:40

Bienvenue !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yavana
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 29
Parrain : 0_0 je croi que j'en est pas ^^
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 16:42

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://graph.forumactif.info/index.htm
Saresh Hidden
Saresh ou Wolf Chef des Lican
avatar

Nombre de messages : 491
Localisation : Au 377 Gondor
Date d'inscription : 16/09/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 16:43

même choses lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amayläe
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 17:35

Merciiiii Razz

bon, je taperai la suite demain parce que là... ça risque de resembler à un truc informe du à mon endormissement sur ce cher clavier XD

Bonne nuit à tous ^^ Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meliëna
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 225
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 19:21

J'ai jamais vue une seule fiche avec autant de descrption pour les armes. Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4200
Age : 23
Localisation : Dans les forets de la Terre du Millieu
Parrain : Eru
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Lun 24 Sep - 22:16

Superbe avatar et a peine commencée, ta fiche est déjà impressionnante. Bonne chance pour le reste et j'ai hate de lire ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com
Vrasku
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 58
Localisation : sur le champ de bataille...
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Mar 25 Sep - 13:01

Bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ken
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 377
Age : 23
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Mar 25 Sep - 13:40

Citation :
bon, je taperai la suite demain parce que là... ça risque de resembler à un truc informe du à mon endormissement sur ce cher clavier XD

C'est ca d'etre a l'ordi en tout cas vous avez de la chance moi ces plutot le matin que je suis endormis. Sinon bienvenue et bon rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myria
V.I.P
V.I.P
avatar

Nombre de messages : 1046
Localisation : Dans les jardins de son amour
Parrain : Legolas
Date d'inscription : 02/11/2006

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Jeu 27 Sep - 23:38

Bonne continuation, tu es très bien partie en tout cas Very Happy

Bienvenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1456
Age : 24
Localisation : Cherche... Peut-être que tu trouveras....
Parrain : -- Secret --
Date d'inscription : 09/03/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Ven 28 Sep - 8:47

Superbe fiche Woaaaaaaa
Désoler de te dire sa papa mais tes plus mon idole Razz

Bienvenue ! Continue comme sa ta fiche est TRRRRRRROOOOOOOOPPPPPPP Bien Razz

J'tm papa Targon t'es toujours mon idole Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.musi-alizy.skyrock.com
Legolas
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4200
Age : 23
Localisation : Dans les forets de la Terre du Millieu
Parrain : Eru
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 15:17

Ton lien ne marche pas scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com
Amayläe
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 15:19

Merci beaucoup ^^ Embarassed

C'est normal qu'il marche pas, j'avais pas encore le lien pour la page XD
edit : la ça devrait être bon ^^
Les limites de caractère ayant tout bonnement explosé....
Voici la suite de
=>ça



Une forte odeur d’humus et de champignon montait du sol et agressait les narines d’Amayläe. Le sol était boueux, et des gouttes de pluies commençaient à tomber sur les feuilles des arbres.
Plic Ploc

L’elfe continuait d’avancer, laissant ses empreintes dans la boue. L’eau commençait à ruisseler en filet des feuilles rendues luisantes par la pluie. Et toujours ce martèlement incessant des gouttes.
Plic Ploc

Amayläe se figea soudain et d’un geste souple dégaina son arme, une épée tout ce qu’il y avait de plus banal. Un gobelin gisait sur le sol, à moitié dévoré par les bêtes sauvages. Le regard d’Amayläe s’égara sur la lame de l’épée. Un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres lorsque elle constata que la lame n’avait pas changé de couleur. Malgré tout, elle redoubla de prudence et progressa lentement, tous ses sens en alerte. Par ci par là, des branchettes cassés pendaient lamentablement.
Plic Ploc

Les gouttes d’eau tombaient sur de la boue teintée d’un rouge noirâtre et ruisselaient le long de chairs ouvertes. Des ruisselets rouge sombre formaient des flaques dans la boue. Des flaques dans lesquelles les gouttes d’eau formaient des bulles éphémères. La pluie faisait tomber les feuilles rouges et or des arbres. Mollement, elles se posaient sur boue avant d’être souillées par un sang rougeâtre. Amayläe poussa un cri de dégoût lorsque elle s’aperçut qu’il y avait une main d’orque dans la flaque où elle venait de mettre le pied. Elle n’en continua pas moins sa progression et écarta des buissons qui lui bloquaient la vue.
Plic Ploc

Cette fois ci, il n’y avait pas d’arbres pour arrêter la course des gouttes d’eau. La pluie tombait dru et directement sur les corps éventrés d’orques et de gobelins. Des rivières charriant du sang séché suivaient la pente pour se déverser dans la forêt. Tout en essayant de ne pas vomir devant ce macabre spectacle, Amayläe enjamba les arbustes. La pluie l’accueillit par une cascade d’eau glacée. En quelques minutes, elle fut trempée de la tête aux pieds. Elle ne s’en souciait pas. Quelque chose d’autre venait d’attirer son attention. Sans prêter attention aux membres d’orques et à la boue gorgée de sang qui giclait à chacun de ses pas, Amayläe traversa la clairière et se baissa.
Là, dans la boue, on pouvait distinguer une forme argentée. L'elfe enfonça sa main dans la boue, et, avec un bruit de succion, libéra l'épée de sa gangue de boue. Car il s'agissait bien d'une épée, à la lame courbée, et visiblement d'origine elfique. Les yeux d'Amayläe révélèrent sa détresse lorsque, d'une main tremblante, elle caressa le pommeau de l'épée. Elle venait de reconnaitre l'argent délicatement ouvragé pour ressembler à un bourgeon en train de fleurir et réhaussé par des perles blanches. Le pommeau de l'épée qui ne quittait jamais son père. et tous ces cadavres d'orc pourriassants...
Fébrile, Amayläe sorti de son immobilité pour fouiller la clairière au pas de course. Il n'y avait nulle trace de corps d'elfes. Cela ralluma une flamme d'espoir dans son coeur que la pluie éteignit aussitôt. L'eau avait effacé toutes les traces... ainsi que les chances d'Amayläe de retrouver ses parents. Avec un bruit mat, les deux épées qu'elle tenait se fichèrent dans la boue avant de retomber à plat avec des bruits de succion sur le sol. L'elfe tomba à genoux, le visage dans ses mains souillées par la boue. Ses larmes, petites gouttes d'eau salées, se mélaient à celle de la pluie et roulaient de concert le long de ses joues avant de s'écraser sur l'épée de Fonawi...


Plic Ploc....


Expérience : Amayläe est capable de soigner de nombreuses blessures, allant de la simple égratinure à l'empalement sur une épée, en passant par certaines blessures d'origines magiques. Evidemment, si la blessure en question s'avérait trop importante et qu'elle n'avait pas les bonnes plantes sous la main, le blessé aurait de fortes chances de succomber.
Ayant grandi dans une forêt, l'elfe a une parfaite connaissance des plantes et n'hésite pas à s'en servir, soit pour soigner, soit pour, au contraire, tuer.
en revanche, pour l'instant, elle n'est pas une excellente cavalière, mais il va sans dire qu'avec un peu d'entrainement, cela pourrait être réparé...


Camp : Globalement, amayläe se range dans le camp du bien, bien que elle puisse, en de rares occasions, recourrir à certaines méthodes en usage chez ceux étant considérés comme maléfiques.

Personnes que votre personnage connait : Personne

Comment avez vous connu ce forum ?: En cherchant un RPG sur le Seigneur des Anneaux sur le site de Forumactif.

Niveau de RP : Plutôt bon, avec peu de fautes d'orthographes...(peut-être des majuscules qui manquent parce que je suis pas douée pour appuyer sur deux touches en même temps ^^).
Par contre, il m'arrive de temps en temps de délirer dans mes posts, mais il ne faut pas s'inquiéter... c'est relativement rare ^^


Avez vous lu les règlements ?: *Silence* Il n'y a aucun doute à avoir sur le fait que je les ai lus ou non, car ce n'est pas dans ma nature de ne pas respecter les règles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Legolas
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 4200
Age : 23
Localisation : Dans les forets de la Terre du Millieu
Parrain : Eru
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 16:11

Comment dire non a une fiche pareille. Fiche acceptée Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumillieurp.editboard.com
Sasha
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 24
Localisation : quelque part où j'erre sans but
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 16:19

Shocked cyclops Shocked Shocked je t'adore tu est devenue ma déesse Shocked Shocked cyclops Shocked

moi qui croyait que c'etait difficile de faire une histoire plus longue que la mienne tu m'impressionne Razz tu écrit trop bien bravo c'est magnifique Shocked tu est mon idole Razz

Citation :
il m'arrive de temps en temps de délirer dans mes posts, mais il ne faut pas s'inquiéter... c'est relativement rare

inquiete toi pas je crois que ca l'arrive a tout le monde Rolling Eyes Razz

bienvenue sur le forum, amuse toi bien et bon Rp (mais ca je m'en fait pas Cool )

_________________


Le trouble de mon âme étant sans guérison, le voeu de la vengeance est un voeu légitime.

-La rose noire vous salue-


Dernière édition par le Sam 29 Sep - 16:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eöl
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 371
Localisation : À la chasse aux rois blondinets et au prince charmants XD
Parrain : Bellerophon
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 16:33

Cryldan aussi a fait une histoire plus longue que la tienne Razz

juste au cas ou je serais pas passé, bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 24
Localisation : quelque part où j'erre sans but
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 16:34

j'ai pas dit impossible j'ai dit difficile Razz

_________________


Le trouble de mon âme étant sans guérison, le voeu de la vengeance est un voeu légitime.

-La rose noire vous salue-


Dernière édition par le Sam 29 Sep - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eöl
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 371
Localisation : À la chasse aux rois blondinets et au prince charmants XD
Parrain : Bellerophon
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 16:36

En vériter, je crois que tout le monde maintenant a assez d'elements dans leurs histoires pour en faire une trois fois plus longue que celle qu'ils ont en ce moment dans leur fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasha
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 24
Localisation : quelque part où j'erre sans but
Date d'inscription : 18/06/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 16:37

oui effectivement

(et désolé de changer de sujet mais si tu puvais essayer de pas trop massacrer legolas j'en ai besoin pour plus tard Cool

je lis votre combat et je soufre Razz )

_________________


Le trouble de mon âme étant sans guérison, le voeu de la vengeance est un voeu légitime.

-La rose noire vous salue-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elenwë -- Thuringwethil
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 1290
Localisation : on air - on the chat
Parrain : mouarf
Date d'inscription : 27/09/2007

MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   Sam 29 Sep - 17:51

J'adore ! surtout la longueur ! Vivement une rencontre en rp !!

_________________

/()_()
(='.'=)
(")_(")

Vive les délires power !

Le mensonge n'est qu'un jeu et la traitrise en fait partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amayläe [finie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amayläe [finie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FT d'Amy (finie)
» [Validée]Nagi Souichirou [finie]
» Lia pas finie
» Carmiooro NGC [MAJ finie]
» Andalucia [MAJ finie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Présentation :: Fiches validées :: Personnages non actifs-
Sauter vers: