Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De retour chez Sauron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Dim 8 Juin - 22:08

(WAW! il en a beaucoup! j'vais essayé de pas avoir d'l'air con.. pis j'vais quitté le post, vue que.. bah j'ai quelque contre temps..)

Sauron resta sur sa chaise, a ecouter ses conseiller parlé, Mortfillius et Ecarlate devait partir.. Idrahil voullait affronter les seigneurs de l'UPL en duel contre les Capitaines du nord.. pas de trouble... par contre Sauron regarda Ecarlate apres un long moment de silence en disant

Je n'est aucun temps a perdre moi dans mes goeles, si vous voullez vous amusé avec un fouet, mes Orcs se feront un plaisir de s'occuper de vous...

Il se releva en disant dans le cadre de porte

vous avez 500 000 Soldats, Vous et Mortfilliur, ainsi que Ûvatha, plus vos armé respective pour aller me reprendre Umbar, JE ne veux pas que sa traine!

Il se dirriga vers une porte en bousculant quelque Orc avant de continuer

Apportez moi des résultat dans le haut de ma tour, entre temps, partez pour Umbar

Il fini de parler en quittant la piece..
Revenir en haut Aller en bas
Hoarmûrath
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Partout et nul part.....
Parrain : Aucun.
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 18:42

Hoarmûrath venait tout juste d'arriver, son état de nerf était encore plus froid et colérique que son accoutumé. Alors que ce dernier venait à peine d'ouvrit les deux battants de la grande porte de la salle de réunion, Hoarmûrath vit le Seigneur Sauron se lever et se diriger vers lui afin, surement, de quitter le conseil qu'il venait de présider. Se mettant sur le coté et en tenant la porte, le Roi des Glaces s'inclina devant son supérieur lorsque celui ci passa la porte sans même porter la moindre attention sur le nouvel arrivant. Une fois le Seigneur Sauron de partit, Hoarmûrath se dirigea vers sa chaise et, sans dire un mot, juste un léger hochement de tête afin de saluer un temps soit peu les personnes présentes, s'y installa. Après quelques secondes, le Nazgul répliqua :

" Bien...Qu'ai-je raté ?"

Le ton de la voix du Roi portait très bien son nom. Une colère à la limite du palpable venait de se répendre aussi vite que le son des paroles de ce dernier. Cette colère vint en s'emplifiant lorsqu'il vit Sauron quitter la réunion, lui qui voulait être sûr de ne rien rater. Il venait exactement de faire le contraire et tout cela à cause d'un ignard et imbécile d'espion Haradrim qui n'avait pas réussit sa mission...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
partie
Mary Poppins de Barad'Dûr


Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 19:03



Ecarlate, qui ne perdait jamais une occasion de faire ce qu’il ne fallait pas, ce permit de dire au Nazgul, qui était son supérieur hiérarchique, comme tout les Nazguls, les petites phrases acerbes suivant :

Brouaf… je dirais à peut près…
Fit-elle en pivotant sa main comme on le ferait pour jauger une quantité
…. toute la réunion… moui, c’est ça.
Mais vous êtes arrivé à temps pour le café … enfin, pour l’Ice Tea en ce qui vous concernes.

Finit-elle avec large sourire avant de tenter de s’abriter derrière son seigneur, manœuvre qui fut compromise par la prise qu’Uvatha exerçait déjà sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/portal.htm
Hoarmûrath
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Partout et nul part.....
Parrain : Aucun.
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 19:15

Hoarmûrath était assis, attendant la réponse de l'un de ses frères Nazgul, espèrant que l'un d'eux puisse enfin lui répondre. Mais se fut une tout autre personne qui répondit à la demande du Roi des Glaces, ce qui d'ailleurs, l'étonna fortement. Une arrogance aussi grande ne devait pas être permise, c'est pourquoi, fixant de son regard glacé Uvatha, Hoarmûrath répliqua :

" Dois-je la faire taire moi même Uvatha ou seras-tu capable de le faire comme il se doit ?"

Hoarmûrath n'était vraiment pas de bonne humeur, ou tout du moins encore plus qu'à son habitude. La contrarièté de son espion faisait encore son chemin dans les nerfs déjà à vifs du Nazgul. Toujours assis, le Sixième jeta un coup d'oeil autour de lui, fixant l'un après l'autre les être présents dans la salle, puis il reprit :

" Alors ? Personne ne se souvient de ce qu'il s'est passé durant cette réunion ?"

Voilà une phrase des plus rare, effectivement Hoarmûrath venait de faire preuve d'humour et cela ne s'était pas produit depuis pas mal de décennies. Ceux qui le connaissaient pouvés donc s'en rendre facilement compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ûvatha
P'tit Nouveau


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 20:01

ûvatha était un homme.. un Nazgul... un homme.. bon, un Nazgul, on ne va pas y passer la nuit, un peu trop tout feu tout flamme pour renvoyer un regard glacé, aussi se contenta--il de renvoyer un regard rougeoyant, plus naturel pour lui:

Je pourrais aisément lui arracher la langue mais, étant donné que j'ai moi-même raté la réunion, j'ai besoin qu'elle me fasse un compte-rendu au préalable.
Tout ce que j'ai compris, c'est qu'on allait attaquer l'Umbar, à côté du Rohan.


Oui, la connaissance de la géographie made in Ûvatha était une source de surprise continuelle ainsi que d'étonnement et de distraction.
Hors du Khand et d'une partie du Mordor, le Variag était l'ultime représentation de la cacophonie géographique, une véritable catastrophe réussirait à guider ses hommes à la Moria alors qu'il cherche la Comté!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortfillius
Nazgûl
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 20:13

Le nazgul regardais la femme, et etait totallement déséspéré.

[color=black]- Un bébé... Je vais diriger la guerre a l'aide d'un bébé...


Se murmurais t-il, désemparé de la nouvelle. Lorsque Sauron lui donna L'ordre, il se leva aussitot, et s'inclina.

- Bien mon seigneur... Je ne vous décevrai pas mon seigneur...

Il se releva et observa le manège d'Écarlate.

- A ce que je vois je devrai coopéré avec une enfant!

Il s'approcha d'elle, qui etait retenue par Ûvatha. Il observa la jeune femme, puis regarda Ûvatha. Il envoya alors une formidable giffle a la figure de la demoiselle de son gant acéré de métal, ce qui lui fit une blessure assez importante (J,ai les memes gants chez nous, et je peux t'assurer qu'un coup de poing de ces gants la, ca te tue sur le coup, alors la ce n'est qu'une formidable giffle) Il alla alors se pencher près de son visage et lui reprocha d'un ton dur, presque en criant, envoyant un souffle inodore mais glaciale a son visage en parlant:

- Tu tiens respect a Sauron espèce d'idiote! De deux, tu tiens respect a tes suppérieurs! Hoarmûrath a demander des réponses précises! Ne joue pas avec la situation, tu joue avec le feu ma pauvre! Si ce n'étais que des ordres de Sauron, je te...color]

Il s'appercu alors qu'elle ne bougeait plus. Il l'examina bien comme il faut, puis se redressa.

- Ahhh les mortels, J'oublis toujours a quel point ils sont faibles... Une simple giffle et les voilà au tapis... Bon, je devrai attendre qu'elle se réveille...

Il regarda Hoarmûrath.

- Sauron veut s'emparer du gondor. Nous avons alors prévus de conquérir le Rohan avant tout, ce qui sera une chose facile puisqu'il ne leur reste plus qu'une poignée de soldat et des fermiers... Après avoir pris le Rohan, nous aurons encercler le Gondor. Nous attaquerons alors, en refermant nos rang jusqu'a Minas Tirith, la ou nous aurons la victoire a coup sur... Evidement, je n'ai fait qu'un bref résumer... Moi et cette femelle indisciplinée allons conquérir Umbar avec 500 000 orcs. Ils ne tiendrons pas c'est certain... Le seul problème qui sera devant nous sera Cair Andros et Anfalas... Une fois ces obstacles surmontés, nous n'aurons aucun problème a prendre le reste, tout leur défenses sont déja affaiblis depuis les dernières attques.


Dernière édition par Mortfillius le Lun 9 Juin - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
partie
Mary Poppins de Barad'Dûr


Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 20:17

-hrp: Tu sais, c'est tu parles à personne, tu l'as assomé! C'est une simple humaine!! Sans truc power boost! lol!


Le coup fusa, Yrris ne pu l’esquiver et ce devait arriver, arriva. Quand un Nazgul frappe une simple humaine qui n’a aucune particularité si ce n’est un sens de la répartie et un cerveau très véloce, celle-ci ne résiste par à un tel coup porté.
Et ce fut à une femme évanouie, suite à un fort choc au visage d’où perlait le sang, que le Nazgul fit son magnifique discours de « méchant impressionnant » .

Discours quelque peu inutile, vu qu’elle n’était pas consciente pour l’écouter.
Mais cet acte, qui jadis lui fut aussi fait par des Noldors, aurait par la suite des conséquences inattendus qui comme elles le sont, ne seront pas expliqués… ce serait trop facile sinon ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/portal.htm
Ûvatha
P'tit Nouveau


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 20:41

Ûvatha aurait pu arrêter ce coup aisément, mais son retour dans le monde était encore récent et le fait d'être incarné le gênait: il n'avait pas pleinement retrouvé entièrement ses réflexes.
Certes, il demeurait un redoutable combattant, mais sa capacité à "sentir" les attaques était un peu moins efficace que jadis


C'est malin!

Il assura Ecarlate, puis la souleva dans ses bras avec un soupir de désapointement: c'était une fille extrêmement susceptible et ses réactions pouvaient s'avérer parfois incontrôlées... souvent... alors Melkor seul savait quelles conséquences aurait ce geste.
Ûvatha décida qu'il était temps d'ajourner la réunion, il se dirigea avec Ecarlate vers la sortie de la salle.
Au moment de passer la porte, il s'arrêta:


Je vais finir par croire, Mortifilius, qu'avoir fait de toi un Nazgul est la pire mauvaise idée de la longue et triste histoire des mauvaises idées.

Ne touche plus jamais un ou une Variag sans mon autorisation.
Rajouta-t-il avant de sortir sur un ton extrêment lourd de menaces: il était évident que les seules choses qui empêchait Ûvatha de faire répondre de l'injure à Mortifilius sur le champs était la présence de Sauron et le fait qu'en ces périodes de troubles, un conflit entre Nazguls ne serait pas bon pour le moral des troupes. L'impudent ne perdait rien pour attendre.


Dernière édition par Ûvatha le Lun 9 Juin - 20:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortfillius
Nazgûl
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 20:45

... (Message en ecriture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoarmûrath
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Partout et nul part.....
Parrain : Aucun.
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 21:32

Hoarmûrath attendait toujours une quelconque explication, qui visiblement ne viendrait pas de Uvatha vu que ce dernier aussi avait raté la majeur partie de la réunion. Ce fut Mortfillius qui répondit aux attentes du Roi des Glaces, ce dernier se lança donc dans un long discours, juste après avoir remis la Variag en place d'un violent revers de la main, la faisant tomber dans les bras d'Uvatha, insconciente. Hoarmûrath écouta avec attention ce que lui disait son interlocuteur, il était clair que les choses allaient radicalement changer à la suite des différentes missions que le Seigneur Sauron avait assigné à chacun. Hoarmûrath, intérieurement, était enfin soulagé de pouvoir faire avançait cette guerre qui n'en finissait plus. Les moyens pour la guerre étaient là, mais Sauron ne voyait pas l'utilité d'en faire usage, ce qui agaçait le Nazgul. Cette fois les choses avaient été lancé, et il comptait bien profité du mouvement pour le faire duré le plus longtemps possible et, surtout, le plus horriblement possible. Derrière son heaume, Hoarmûrath se vit déformer par un sentiment, au départ dans ses tripes, pour finir par déformer son visage. Ce sentiment était rare chez le Sixième, mais il était là aujourd'hui à cet instant. Le Roi des Glaces souriait. La perspective de guerre en masse réjouissait ce dernier, il allait enfin pouvoir mener une guerre de la façon dont-il la percevait. Ne laissait aucune chance à l'ennemi, le réduire en poussière sans la moindre écoute de ses lamentations et de ses supplications. Alors que Mortfillius venait de finir son discours, Hoarmûrath le remercia d'un hochement de tête solennel. Puis ce fut au tour d'Uvatha de parler, ce dernier se plaigna de la réaction du tortionnaire Variag. Dans la voix du maître de cette dernière, on pouvait facilement voir une certaine forme de compassion. Uvatha partit donc en direction de la porte, ce dernier semblait ne pas vouloir envenimer la chose et préférait partir. Mais il ne put toute fois pas s'empêcher une remarque sur Mortfillius, enfin une remarque, si l'on peut dire, cette pseudo-remarque ressemblait plus à une menace...
Ne prettant pas plus d'attention à Uvatha, Hoarmûrath reporta son attention sur Mortfillius, puis il lui répliqua :


" Il était temps que la guerre avance un peu. Dès le début, je me suis demandé pourquoi Sauron ne prennait pas les devants. Je suppose qu'il avait ces raisons, mais en attendant, j'ai perdu un temps précieux avec les espions Haradrim. Ceux-là ne sont pas plus discrêt qu'un Troll des cavernes en plein marché à Minas Tirith ! Enfin...Passons...Sais-tu où je dois me rendre exactement ? Ou alors peut être puis-je t'aider dans ta mission ?"

Comme chacun savait, à deux, les choses sont plus simple à faire que seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortfillius
Nazgûl
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Lun 9 Juin - 22:51

Mortfillius ria a la remarque de Ûvatha.

- Ûvatha, tu as toujours été celui avec le coeur le plus tendre... C'est une faiblesse... Ca te tuera un jour, tu verras!

Il s'accota sur la table et regarda son autre confrère Nazgul. A la proposition, Mortfillius en fut rejouis. Enfin quelqu'un qui pourait être compétent a travailler a ses cotés.

- A ce qui a été dis par Ûvatha, cette femme ne réagiras pas bien a ma petite giffle... Ce n'es pas une grande perte. Soit, je ne refuserai jamais l'aide d'un confrère. Acompagne moi a Umbar, nous le reprendrons. La force de deux Nazguls triomphera.

Il marcha ver Hoarmûrath.

- Voici la stratégie. Nous séparerons nos armées en deux garnison, chacune de 250 000 orcs. Nous prendrons chacun une extrémité de la cité. Ils seront alors encerclés. Avec nos féroces ailés, nous tenterons de détruire la porte pour que les orcs puissent pénétrés librement dans la cité.

Mortfillius avait toujours affectionner le fait d'encercler les gens. Lorsqu'on est encerclé, on ne peut fuir, et on a alors un sentiment de découragement, de peur, et de tristesse. C'était ce que Mortfillius raffolais, car l'impuissance de ces gens le fesait rire.

- On donnera ordre aux orcs de ne tuer que ceux qui s'oppose a eux, le reste nous les garderons en eslaves, comme chaire a canon en avant d'une armée, c'est toujours très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ûvatha
P'tit Nouveau


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mar 10 Juin - 8:18

(Yrris a joué le jeu en perdant connaissance. Maintenant, je joue mon jeu. J’aurai voulu éviter ça, mais comme Mortifillius met des gifles sans permettre aux joueurs autours d’esquiver celles-ci, c’est un juste retour des chose qui va lui arriver.)


Aux mots de Mortifillius, Ûvatha s’arrêta et confia Yrris à un de ces gardes postés près de la porte.
Une bourrasque de vent fit voler les objets, cartes et chaises, au travers la salle de réunion.

L’attaque fut soudaine et brutale, le poing d’Ûvatha s’écrasa sur le torse de Mortifillius, avec une vitesse et une force surhumaine, lui explosant plusieurs pièces d’armure et le projetant à plusieurs mètres, l’envoyant s’écraser contre un mur.
Là où se tenait le Nazgul rieur, le Seigneur des Variags était campé déployant sa terrible prestance et d’une voix froide et lourde de menace, dit :
Sauron m’est témoin que j’aurai tenté d’éviter les conflits avec toi, mais ta bêtise surpasse de loin ma patience.

Ne mets jamais les pied dans le Khand, même sur ordre de notre seigneur, ou quand j’en aurai finit avec toi, je te laisserai aux bons soins de mes prêtresses et crois moi, elles étaient là quand l’Unique fut forgé, ton sort sera peu enviable.


A ces mots, Le Seigneur des vents et des chevaux sorti en claquant la porte d’un courrant d’air.


Dernière édition par Ûvatha le Mar 10 Juin - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoarmûrath
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Partout et nul part.....
Parrain : Aucun.
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mar 10 Juin - 9:53

Hoarmûrath observa simplement la querelle qui sévissait entre les deux frères Nazguls. Uvatha avait une certaine faiblesse sentimentale pour ses Variags, surtout pour cette jeune femme emplie d'arrogance. De son coté, Mortfillius, de son point de vue, avait agit de façon tout à fait normal, c'est pourquoi, alors qu'il venait de faire la même remarque qu'Hoarmûrath venait de se faire, celui ci ne prêta pas plus d'attention au Seigneur des Variags. Mortfillius fit donc part du plan au Roi des Glaces, ce dernier se verrait donc à la tête de 250.000 orcs pour encercler Umbar et s'étendre, dans le meilleur des cas, jusqu'à Minas Tirith. Mais alors que l'interlocuteur d'Hoarmûrath venait de finir son petit discours, le Sixième sentit un changement palpable dans la pièce. A peine eut-il le temps de s'en rendre compte que Mortfillius traversa une grande partie de la salle pour y finir sa course dans le mur du fond. L'attaque fut d'une vitesse et d'une force que seul un Nazgul et Sauron ne pouvait encaisser sans trop de mal. Sur cette attaque, Hoarmûrath se leva brusquement et fixa Uvatha qui se dirigeait vers la porte :

" Uvatha !!"

La voix était froide et énervée, l'air ambiant venait de perdre la moitié de sa température, toute la salle était plongée dans un hiver de colère. Quittant la table et s'approchant lentement de son interlocuteur, Hoarmûrath reprit :

" J'admet que Mortfillius a mal agit, mais en provoquant ce genre de maux, tu ne fais qu'envenimer la situation. Je te prierai de bien vouloir retirer les menaces que tu viens de proférer. Tu as eu la liberté de punir Mortfillius, alors n'en rajoute pas."

Hoarmûrath ne pouvait concevoir une guerre dans laquelle les membres du même camp viendrait à se mépriser...Surtout des Nazguls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
partie
Mary Poppins de Barad'Dûr


Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mar 10 Juin - 11:17



Des légendes urbaines parlent de vengeance d’une blonde.
Mais comme la plupart des légendes, on en voit beaucoup en histoire ou en film, mais aucune dans la réalitée.
Par contre rien ne parle des vengeances des rousses.
Pourtant, une certaine Morgane en était une et elle fit chuter Camelot par vengeance. Rien ne parle des prêtresses des dieux cruels comme Moloch qui devaient être rousses, et rien ne parle, non plus des femmes rousses qu’on brûlait car elles étaient rousses… tout simplement.

Ainsi, les contes pour enfant firent que les femmes vils et calculatrices devaient être brunes, et les rousses furent remises au simple rôle de fille au caractère volcanique. Ce qui, ne mentons pas, arrangeaient les rousses car les bûchers, très peu pour elles.

Peut-être était-ce une combinaison du gène roux avec celui de la féminité qui rendait ces femmes plus subtiles, calculatrices et hargneuses. Peut être…
Toujours est-il que la génétique étant au point mort dans les terres du milieu -ainsi que celles de côtés- et que personne en ce monde n’avait encore eut la mauvaise idée de brûler les rousses. Idée dont l’absence serait bientôt regrettée par Mortifillius.


Yrris reprit conscience, maintenue par un Variags, elle ouvrit les yeux, encore mal assurée sur ses jambes.
Si le sang pouvait bouillir, il l’aurait fait tant l’énervement de la femme avait envie de rendre une « visite de courtoisie » aux parties génitales que ne possédaient plus le Nazgul.
Mais ce coup de sang ne fut qu’un bref instant instinctif, déjà une vague de froid visitait ses cellules pour les alerter que son petit cerveau véloce, et si tarabiscoté qu’il en devenait insondable, avait trouvé une solution de vengeance…. Oui…. Melckor en jubilerai, c’en était certain, par contre il était moins certain Mortifillius ….

Ecarlate discuta en Variag, demandant, à l’homme qui la portait, de bien vouloir la lâcher avant qu’elle ne se fâche. Ce qu’il le fit sourire. Et aussi qu’elle accepterai volontiers qu’il la soutienne pour retourner à son Féroce Ailé. Et tout en disparaissant dans les couloirs, elle annonça :

    Pour cause de coup et blessure sur ma fragile personne …. Par Morgoth ! Quel exploit Mortifillius ! Vous avez réussit à mettre à terre une femme humaine qui n’est pas une guerrière.... Vous vous attaquerez à l’hobbit demain ?

Les Variags sourirent légèrement. Ce qui équivalait à de grand éclat de rire dans leur culture.
    C'est dommage que vous n'ayez toujours pas compris que je suis là, non pas pour ramper à vos pieds, mais pour vous donnez des solutions moins vieillotes que celles qu'on pratiquait de votre vivant. Une personne soumise ne vous sera jamais utile, car elle n'objectera jamais vos paroles, Spectres.

    … donc suite à une magnifique attaque subtile, je suis en incapacitée de vous accompagner.


Ceci était un mensonge, mais elle était une fabulatrice experte en la matière. A part Dwar , Sauron et… sa mère… -oui, c’est une Evil avec une môman !- quand elle mentait, aucun ne le savait.

Et elle s’en alla, le bras sur l’épaule du Variags qui l’accompagnait.
Entre elle et les Nazguls, Ûvatha, interpellé par Hoarmurâth, était prêt à intercepter les coups portés par ses grands « diplomates et sagaces » de frère Nazgul.


[hrp : je préfère le préciser avant qu’un petit malin attaque et porte le coup sans laisser le choix à l’autre joueur Laughing ! Je connais l’action d’Uvatha car il est joué par Dwar … ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/portal.htm
Ker-Dûnaphil
Prince pas si Charmant
Prince pas si Charmant


Nombre de messages : 289
Localisation : Sur Mabeinz les cheveux au vent!
Parrain : je préfère par deux.
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mar 10 Juin - 15:51

Alors que la dispute suivait son court, un homme arrivait par l'entrée principale. Il avait croisé Sauron sans lui prêter grande attention, car il n'avait rien à lui dire, sinon d'acerbes remerciement pour s'être si bien occupé d'Umbar, ou des compliments pour sa nouvelle coupe de casque. Tellement rien d'intéressant, finalement, qu'il avait décidé d'aller directement à la rencontre des nazguls.

L'homme marchait d'un pas tout militaire et autoritaire vers les nazguls, mais absolument pas de manière forcée. Toutefois, ce pas militaire avait un défaut, que Ker-Dûnaphil avait toujours été incapable de corriger : il était silencieux. Ce qui avait formé une génération de serviteurs stressés dans l'entourage de Ker-Dûnaphil, qui trouvait cela légèrement lassant. Allant vers Uvatha et Yrris, il déclara :


Je te salut, seigneur Ûvatha. Je te cherchais justement.

Puis Ker se tourna vers la jeune femme, visiblement un peu secouée.

Ainsi qu'à celle qui vous accompagne, et dont je n'ai pas l'honneur de connaître le nom.

Ker-Dûnaphil inclina légèrement la tête en guise de salut, puis dis à Ûvatha :

La rumeur court parmi les rangs de Sauron qu'il se prépare une attaque d'Umbar. Y participez vous? Si c'est le cas, nous avons beaucoup à nous dire. Et sans tarder. D'autre part, j'aimerais savoir si le seigneur Dwar est ici. Ces orcs stupides n'ont pas sû me renseigner.

L'homme avait parlé de manière franche, en traitant Ûvatha d'égal, ce en quoi il faisait preuve de diplomatie. L'orgueil de Ker-Dûnaphil le poussait très souvent à se sentir au dessous de tous. Il avait parlé également sans la moindre crainte, le ton égal, malgré l'atmosphère de colère qu'il sentait nettement dans les environs. Il était heureux que Mabeinz ne soit pas là. Cela l'aurait rendu irascible et d'un caractère encore plus détestable et bouge bouge qu'à l'accoutumée.


Dernière édition par Ker-Dûnaphil le Mar 24 Juin - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Ûvatha
P'tit Nouveau


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mar 10 Juin - 21:07

Ûvatha ne s'arrêta même pas aux paroles de Hoarmurath. Sa cpe flottant derrière lui, ses sandales claquant sur le dalége, il daigna néanmoins apporter une précision sur une dangereuse erreur de jugement. Sa voix porta à travers la porte:

Des menaces? je ne menace jamais, Hoarmurath, Roi des Glaces: ce que j'ai annoncé est une promesse!

Le ton était glacial et déterminé. Beaucoup pensaient qu'Ûvatha était sentimental, ceci était surtout un signe de manque évident de vocabulaire: Ûvatha était, en réalité, sanguin, ce qui est très différent d'un sentimental.

Retournant à travers les couloirs, le Nazgul croisa la route de Ker-Dunaphil qui le salua. Ûvatha rendit son salut:

Salut à toi, Ker-Dunaphil, Roi d'Umbar. Si le Roi-Chien est ici, je n'ai pas eu l'occasion de le croiser.
Pour ce qui est de l'attaque d'Umbar, la mission est dévolue à Mortifilius et à la jeune femme que tu viens de croiser. Etant donné le comportement de Mortifilius, je crains que ce triste sire doive attaquer Umbar seul, ce qui est de mauvaise augure pour ta ville. J'espère que tu es vigoureux: sans aide valable pour seconder, voir diriger l'assaut à la place de ce fanfaron, ce sont tes arrières-petits-enfants qui auront une chance de revoir Umbar.
Quant à moi, j'ai des troubles à régler dans le Rohan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
partie
Mary Poppins de Barad'Dûr


Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mar 10 Juin - 23:01



Et un fou de guerre en plus songea la rousse en voyant se pointer une boite de conserve Umbarienne.

Pour la castagne, adressez-vous au Seigneur Hoarmurâth et à la terreur des jeunes filles sans défense.

Dénonça la femme à la joue tout juste balafrée d’un signe du pouce par-dessus son épaule en direction de la salle de réunion.

Pour ma part, je rentre me faire soigner par les prêtresses.

Les prêtresses Variags. Parlons en, en passant.
Les prêtresses Variags avaient pour fierté leurs ouvertures d’esprit en ce qui concernait les mystère de l’univers. Bien sûr, comme toutes les prêtresses de peuple barbares, elles croyaient en l’unité de la vie, au pouvoir guérisseur des plantes, au rythme des saisons et au bûcher pour quiconque n’étaient pas d’accords avec elles.
Mais, à force de pratiquer la philosophie steppique – traduisez comme regarder un point fixe en se posant des questions existentielles que personne n’aurait l’idée de se poser à moins d’être dans une steppe– elles en étaient arrivées aux conclusions suivantes :
L’univers était régit par quatre grandes forces dans lesquelles elles reconnaissaient: le Charme, la Conviction, le Doute et l’Envie d'emmerder le monde.

Si le soleil traversait le ciel sans tomber, c’est qu’il en était convaincu et si il ne changeait pas de trajectoire, c’est qu’il doutait de chuter en allant ailleurs dans les cieux !
Si les arbres poussaient, c’étaient pour charmer et si il poussait toujours dans les champs ou près des bâtisses en dures, c’étaient par envie d'emmerder le monde !

Pourtant certaines prêtresses des nouvelles générations professaient des visions différentes mais bien vites les anciennes leurs proposaient d’exposer leurs nouvelles idées au prochains bûcher du solstice !


Toujours est-il qu’Yrris, en bonne humaine, s’inquiétait de garder une cicatrice et voulait consulter au plus vite une soigneuse Variag. Ainsi l’humaine se dirigea vers les écuries aériennes et enfourcha le féroce ailé pour rejoindre les steppes du Khand. Sans compter qu'elle avait un plan a fomenter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/portal.htm
Mortfillius
Nazgûl
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Jeu 12 Juin - 1:19

[Je suis désolé pour le coup porté sans avis ou autre choix que de le recevoir, j'étais fatigué ce soir la et j'ai d'ailleur fait de pires erreurs d'innatention a ce meme instant. Ca ne se reproduira plus]

Mortillius ne fesait plus grande attention a l'autre Nazgul. Il n'écoutais que vaguement ses paroles quand il fut totalement surpris par le coup incroyable de l'un de ses frères. Il alla faire une magnifique plongé droit ver le mur, ou il alla lourdement s'écraser, pour retomber sur le sol dans un claquement de métal. Ce coup aurait tuer n'importequel vivant, et fort heureusement il ne l'étais plus. Le mur de pierre avait légèrement craquelé, et certains petits morceaux avaient tomber au sol. Mortfillius après quelques secondes au sol se releva. Si il se serait écouter, il aurait sauter a la gorge de ce pauvre sentimental. Mais il se retint, laissant l'intelligence le guider. Il ne s'était pas attendu a un coup aussi vicieu, surtout venant d'un Nazgul! Il observa son armure de torse qui arborait une ouverture béante, le metal ayant eclaté. La belle armure qu'il avait toujours porté était maintenant détruite. Ca ne fit qu'augmenter sa colère, mais il se contint. Il s'avanca calmement d'un air haut et digne. Il dit alors d'un ton arrogant

- Ne penses pas que faire l'abrutis en te mettant un frère a dos t'aideras Ûvatha. De tous, tu te laisse guider par tes sentiments de faiblesse et tes ancienne pultion. Je peux t'assurer que tous auraient fait pareil, excepté toi. Soit, banis moi de ce territoir, j'ai mieu a faire que d'allez narguer un propre allier! Tu ne met qu'un boulet a tout nos pied en créant des conflits dans nos propre rang! Pour l'instant, j'ai des ordres a faire respecter, et tu n'auras fait que retarder l'accomplissement de celui-ci... Cet armure en a pour 3 jours de réparation... Tout ca pour une mortelle? Les seuls personnes que tu devrais avoir en concidération sont tes frères Nazguls et Sauron. Pour le reste, ce n'es pas important.

Il épousseta d'une main lasse la poussière et les debruts de pierre qui avaient salis sa toge. Il écouta les discutions qui y avait l'autre bord de la grande porte de fer, ne pouvant pas distinctement ecouter ce qu'ils se disaient. Il entendu des brèche de paroles, mais ne put determiner qui etait a nouveau arrivé.


Dernière édition par Mortfillius le Jeu 12 Juin - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoarmûrath
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Partout et nul part.....
Parrain : Aucun.
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Jeu 12 Juin - 11:33

[ HRP : Mortfillius, je crois que Ker est dans le couloir, derrière la porte qui est maintenant fermé, donc je pense pas que tu puisses lui parler, enfin je me trompe peut être^^]

Hoarmûrath écouta ce qu'Ûvatha avait à répondre de ses actes, ce dernier semblait être relativement en colère, ce que le Roi des Glaces ne compris pas. S'énerver sur un frère pour une simple humain ? Ûvatha retrouverait-il des sentiments depuis longtemps perdu ? Redeviendrait-il, en partie, humain ? Ce n'était bien évidemment pas tolérable, surtout pour un Nazgul comme lui. Hoarmûrath ne rétorqua rien aux dires du Seigneur des vents et laissa donc Mortfillius réagir comme bon lui semblait. Comme venait de le penser le Sixième, Mortfillius fit donc la remarque sur les sentiments non expliqués de leur interlocuteur en furie. Un peu plus loin derrière la porte, Hoarmûrath put légérement entendre Ûvatha parler avec une tiers personne, mais le son de la voix était bien trop faible pour que le Roi des Glaces puisse dicerner cette dernière. Se retournant vers Mortfillius, Hoarmûrath reprit :

" Bien, Mortfillius, tu as réagis comme il le fallait. Un conflit de plus n'aurait aboutit à rien de bon. Evite le quelques temps, les choses changeront une fois notre victoire assurée. A ce propos, quand partons-nous ?"

La voix du Seigneur hivernal était déjà plus sereine, la froid ambiant avait retrouvé ses degrès de perdu lorsque la colère fit place à la raison. D'un pas léger et rapide, Horamûrath se dirigea de nouveau la table, mais cette fois ci ne fit que rester devant, attendant une réponse quelconque de la part de son interlocuteur légérement calmé depuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mortfillius
Nazgûl
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Jeu 12 Juin - 15:43

[Oulah, j'pensais qu'il etait rentré, je vais editer...]

Mortfillius alla s'asseoire près de la table, et repondis alors calmement:

- Évidement que j'ai bien réagis, je ne laisserai pas Sauron se faire aussi impunément traité par une vulgaire mortelle! Personne n'a a lui tenir tête, encore moin faire des sous ententendus si gamins... Mais bon, pour la bataille, entre temps, il me faudra premièrement une nouvelle armure, je ne partirai certainement pas en guerre avec ce degré de vulnerabilité.. Dès que mon armure sera réparée, nous réuinirons les troupes pour se diriger ver la cité... Ce sera chose faite je crois d'ici 2 ou trois jours...

Un lumière mauve un peut fumante sortis alors du trou béant de Mortfilius, pas une forte lumière, mais un eclat de lumière. Le nazgul se plia en deux, arrachant presque l'une de ses partis de sa toge pour camoufler le trou. Dès lors que le trou fut cacher, il se redressa a nouveau comme il se doit. Comme si rien ne c'était produis, il ne dit juste:

- Le comportement de Ûvatha fut innacceptable, surtout sous des pultion si humaines... Nous devrons garder un oeil sur lui, il me semble qu'il n'est plus le même que nous connûment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hoarmûrath
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 39
Localisation : Partout et nul part.....
Parrain : Aucun.
Date d'inscription : 12/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Jeu 12 Juin - 16:13

Hoarmûrath écoutait son interlocuteur, ce dernier semblait avoir une très grande ranceur envers la jeune femme, mais tout autant envers Ûvatha qui avait effectivement laissé ses sentiments humains resurgir. Ce qui n'était évidemment pas tolérable, un Nazgul ne devait rien ressentir, ni pour son adversaire, ni même pour ceux qui sont dans son camp, seul Sauron devait être important au Neuf. Mortfillius répliqua qu'il lui fallait réparer son armure, ce qui était tout à fait normal, un Nazgul sans son armure, c'est comme un oliphant de même pas deux mètres de haut. C'était tout simplement pas imaginable de partir en guerre de cette façon, déjà pour un simple soldat, alors pour Mortfillius, lui qui était si fiers de son armure et si fiers de servir le Seigneur Sauron, cette attaque finissait, sans vraiment finir, car ce dernier allait surement s'en prendre de nouveau à Ûvatha pour ça. Puis Hoarmûrath reprit le cour de la conversation, puis, une fois son frère d'arme silencieux, le Roi des Glaces fixa la porte de la salle et reprit :

" Oui, j'avais bien l'intention de faire un peu de surveillance sur notre cher Ûvatha. Les sentiments qu'il commence à faire voir ne sont pas acceptable pour notre mission et encore moins pour notre Seigneur. J'espère ne pas devoir en arriver là, mais si il faut faire un rapport au Seigneur Sauron sur son comportement et que par le suite une sanction vient à se faire, je n'hésiterai pas."

Tout en finissant de dire cela, Hoarmûrath détourna son regard de la porte pour le fixer sur Mortfillius, les yeux du Sixième était clairement énervés, les choses ne devaient pas se dérouler comme cela, un conflit interne ne donnerait rien de bon. Puis, appuyant son regard sur Mortfillius, Hoarmûrath reprit :

" Bien, tu devrais y aller tout de suite pour ton armure, qu'elle soit remise en état le plus vite possible pour que nous partions aussitôt que celle ci sera de nouveau opérationnel. Et je te demanderai de ne pas tenter quoi que ce soit sur Ûvatha le temps que notre mission soit finit. je sais qu'il n'avait pas à te frapper, et il en payera le prix, mais pas maintenant."

Hoarmûrath savait que Mortfillius était du genre impulsif, encore plus que lui, il étati donc préférable de mettre tout en oeuvre pour que ce dernier ne rajoute pas de bois sur le feu déjà bien pris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ker-Dûnaphil
Prince pas si Charmant
Prince pas si Charmant


Nombre de messages : 289
Localisation : Sur Mabeinz les cheveux au vent!
Parrain : je préfère par deux.
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Jeu 12 Juin - 16:15

Umbar est tombé en ruine, Seigneur Ûvatha. Il n'y a plus rien, si ce n'est des tentes de soldats, dont la couleur change à chaque cycle de lune! Quant à mon peuple, et avec l'aide du Seigneur Dwar, il est en sécurité, sur la terre de ses ancêtres.
Bien, puisque ce n'est pas vous qui allez attaquer Umbar, alors je suis satisfait. Je n'aurais pas voulu que vous risquiez la vie de fier variags pour récupérer une ruine.


A ce moment, Ker-Dûnaphil baissa la voix, plus par réflexe qu'autre chose. Avec une pointe d'ironie et de sarcasme, il déclara :

Mais puisque c'est Mortifilius qui va attaquer, autant le laisser faire. Cela l'occupera et l'empêchera de faire des âneries ailleurs.

Rehaussant la voix, il repris une attitude plus normale, et se détendit. Le sujet qu'il avait maintenant à aborder était plus léger, et beaucoup plus intéressant. En effet, la guerre, en ces temps troublé, il préférait l'éviter. Il y avait plus judicieux... Comme :

Avant que vous ne partiez pour le Rohan, j'aurais voulu que nous parlions des relations de nos deux peuples si vous en avez le temps. Nous avons beaucoup en commun. Si nous les partagions, nous n'en serions que plus fort encore : vous avez des chevaux agiles et robustes, et nous des chevaux rapides et racés. Et ce n'est qu'un exemple.


Dernière édition par Ker-Dûnaphil le Mar 24 Juin - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Ûvatha
P'tit Nouveau


Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Sam 14 Juin - 22:37

Ûvatha écouta les diatribes des 2 Nazguls d'une oreille distraite, plus intéressé par ce que disait Ker-Dunaphil.
Néanmoins, leurs paroles perturbaient franchement le Seigneur Variag:


Ecoutez-moi cette bande de gamins vieux de 4000 ans. Ils ne comprennent pas que ce sont les sentiments qui font la force: être sans sentiment, c'est agir comme une machine et être prévisible.
Ce qui guide le Seigneur Sauron, ce sont ses sentiments...

Mais bon...

Pour revenir à des choses sérieuses: pour ce qui est de projet d'alliances et de partage de savoir entre nos peuples, je ne suis pas du genre à enseigner les savoir-faires Variag à quelqu'un d'autre que les Variags.
Par contre, il y a des possibilités de bénéficier de notre appui, bien sûr si...


Ûvatha s'arrêta: un Crébain, oiseau fourbe dévot de Sauron, vint se poser sur son épaule et lui chuchota à l'oreille en Noir Parler.

Uhmph! Je reviens. Fit-il à l'attention de Ker-Dunaphil.

Il fit demi-tour et rentra de nouveau dans la pièce:


Un Crébain du Pays de Dun m'a fait son rapport: Ecarlate a l'intention d'affaiblir l'armée d'Umbar, mais en venant, les Crébains ont vu l'armée de Scipio se diriger vers Umbar.
Pressez le pas si vous voulez profiter des bienfaits de l'humaine, ou c'est lui qui en retirera tous les bénéfices.

Au fait, je me permet de vous rappeler que Scipio s'est attaqué sans cesse aux Variags depuis mon absence.
Il est du genre à être capable de trahir le Seigneur Sauron à la première occasion. C'est à vous de voir. Moi, je repars dans le Khand préparer mes armées pour rêgler cette histoire avec le Rohan.


A ces mots, il sortit et rejoint Ker-Dunaphil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartiméüs
Espion/Assassin ( À gage )
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Mer 18 Juin - 12:26

Bartiméüs avait été mit au courant de la réunion, comme tout le monde dans le Mordor, une vrai polyvalente, et il s'y était rendu malgrer le faite qu'il n'avait pas d'invitation, Cependant rien ne l'empechait de fiare ce qu'il avait a faire, sauf peut-être sa vessie. Mais bon, il était donc resté accoté au mur a côté de la porte qui menait a la réunion, et il était facile d'entendre ce qui se passait dû au ton élevé de tout ceux present. Il regarda les gens sortir et entrer a tour de rôle, il en vit une sortir a plusieurs reprise, Il évitait la subtilité puisque la tentative de subtilité qui échoue attire grandement l'attention, donc il faisait comme s'il devait être la. Et il remarqua que la femme se réveilla rapidement de l'inconscience pour partir, mais il n'en fit rien. Il écouta, beaucoup d'hommes était en jeux, mais peu d'intelligence, si ce n'est la solution d'entourer le rohan. C'était toujours ainsi, lui il preferais annéantir un royaume de l'intérieur, en assassinant le seigneur des lieux, ou en kidnappant ses enfants, car tout bon roi a des enfants.

Puis il remarqua la violence entre le nazgûl et l'autre Nazgûl, les noms ne l'intéressait pas vraiment, et il ne le remarquait pas vraiment, il l'entendait plutôt. il se dit a lui-même



- Et bien, j'ai déja hâte de voir leurs prochaine rencontres..


Il entra rapidement dans la salle sans faire attention aux remarques puis il fit une révérance tres exagerer dans laquelle il se pencha énormément avant de se relevé et de commencé


- Je me suis permis d'écouter votre conversation, quoi que ce n'est pas tres indiscret puisque l'on vous entend surement a Minas Morgul! Bon je ne tournerait pas autour du pot, Je ne suis peut-être qu'un "humain" normal vous allez dire, mais j'ai de meilleurs solutions pour arrivé a vos fins, seulement il faudra me payé, et ne tentez pas la violence avec moi!

Il regarda tout les presences presentes, puis il remarqua qu'i n'y en avait que un qui ne s'agissait pas d'un mort, il arrêta son regard sur lui avant de continué brievement avant que les autres ne lui est encore repondu


- En passant je sais que les morts ne sont pas tres compréhensif, mais si tu as besoin de bon service, suffit que tu paye, et calme tes envies, ce ne sont pas de ses services la que j'offre! Je suis Bartiméüs le grand... mais moins grand que lui * En pointant Hoarmurath Mais tout de même! Assassin et Espion Expert du Mordor, le seul qui soit intelligent du moins! Je peut servir de diplomate aussi!


Il marqua une courte pause avant de continué encore un peu, malgré le faite que tous doivent être un peu tanné de lui


- Bon sur ce j'ai terminé ma presentation, je vous laisse la parole, je suis sur et certain que vous avez grandement besoin de moi, avec toutes les alliances, votre premier assaut tombera et se sera un échec total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ker-Dûnaphil
Prince pas si Charmant
Prince pas si Charmant


Nombre de messages : 289
Localisation : Sur Mabeinz les cheveux au vent!
Parrain : je préfère par deux.
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   Jeu 19 Juin - 15:15

[HRP : Barti, je supposerais que c'est à moi que tu t'adressais... Si ce n'est pas le cas, je modifierais! -enfin, seulement si tu le signale bien évidemment)]

Ker-Dûnaphil fut très irrité par le comportement d'Ûvatha. Il n'aimait guère qu'on le traite comme un vulgaire héro de seconde zone, à qui l'on confie l'ingrate tâche d'aller sauver un laideron enfermé dans une tour, gardée par on ne savait quelle monstruosité, juste sous prétexte qu'elle était Reine/Princesse/Innocente. C'est à dire, pour faire bref, comme un malvenu puant.

Toutefois il se retint. Ker-Dûnaphil savait taire son orgueil quand l'interlocuteur en face de lui était un nazgul comme Ûvatha. Mais le faire taire ne voulait pas dire le neutraliser :


Vous avez été franc, je le serais aussi : les savoirs faire variags ne m'intéressent pas. Je ne compte pas encore faire de mon peuple un expert en macramé et en drogue.
En revanche, j'ai toujours respecté la force et le caractère des variags. C'est cela qui m'intéresse. Car je ne m'allie pas avec des moutons, mais bien avec des wargs! Et comme je n'ai pas non plus besoin d'allié qui me méprise, je compte bien me faire respecter de votre peuple, et à faire le nécessaire pour.
J'ai également de quoi rendre le peuple des variags plus forts encore, si leur seigneur daigne à m'accorder suffisamment d'attention!


Déclara un Ker-Dûnaphil, comme à son habitude : sûr de lui et de ses exigences. Bien sûr, certaines de ses paroles auraient pu paraître injurieuses à l'égard d'Ûvatha pour un profane, mais il se serait fourvoyé : un roi n'est jamais vulgaire ou injurieux, il est franc et direct. Se tournant vers l'humain qui venait de l'invectiver, Ker-Dûnaphil répondit, avec un soupçon de sarcasme et de méchanceté :

Si j'ai besoin d'un diplomate, assurément je ne ferais pas appel à vos services. Vous venez de me prouver que votre clairvoyance à ce sujet approchait celle de Mortifilius en la matière!

En effet, l'Assassin, selon Ker-Dûnaphil, avait mal jugé son interlocuteur : pour commencé il l'aurait vouvoyé, et aurait montré plus de subtilité dans son discours. Qu'on dise à Ker-Dûnaphil qu'on était "meilleur" ou avait de "meilleurs idées", et pire encore qu'il était inutile d'attaquer était une erreur de débutant : en effet, quiconque aurait été malin aurait su que c'était Ker-Dûnaphil le meilleur, et que par conséquent prétendre le contraire était une preuve de stupidité, en plus d'insulter Ker-Dûnaphil. Et c'était bien sûr parce qu'il était le meilleur en tout et pour tout qu'il n'était pas encore le maitre des terres du milieu et d'Arda : il attendait son heure!
En fait, Ker-Dûnaphil faisait partie des personnes dont l'égo avait son propre orgueil.

Finalement il se tourna à nouveau vers Ûvatha, dont il attendit la réponse.


Dernière édition par Ker-Dûnaphil le Mar 24 Juin - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De retour chez Sauron   

Revenir en haut Aller en bas
 
De retour chez Sauron
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» De retour chez la famille [PV: Driga]
» Retour chez les sorciers [PV Alicia]
» Le retour chez soi. [pv Athenais] -18^^.
» [RPFB] De retour chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Général :: La Bibliothèque « RP »-
Sauter vers: