Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une journée dans les Monts Cendrés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grashnak Northaur
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 467
Localisation : Tu ne verras que mon ombre, mais ce sera la dernière chose que tu verras.
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Une journée dans les Monts Cendrés.   Lun 4 Aoû - 6:57

Réveil matinal


- Quoi? Il est cinq heures du mat'?
- Mais... Mon seigneur, c'ets urgent.
- Quoi donc?
- Il ont arraché le toit de votre palais!
- Quoi? Qui a fait-ça?
- C'est monsieur le maître de chantier. Vous lui avez dit qu'il pouvait faire ce qu'il voulait pour embellir votre...
- Ca va!
- Mais il n'y a pas que ça... Il y a ajouté des mosaïques roses et blanches sur les murs, et à planté des arbres à lilas dans le jardin personnel de monsieur...
- Il a fait ça? L'imbécile! Je vais lui dire deux mots.


Grashnak venait d'être réveillé en sursaut, par son chambellan qui tremblait de peur, mais aussi de surprise. L'homme avait été kidnappé au Gondor pendant son enfance. Il était bien meilleur que n'importe lequel de ces orques crasseux, mais il commençait à devenir gâteux et chiant pendant sa vieilleisse. Comment diable cet imbécile d'elfe avait-il pu faire ça? Bon... C'était peut-être de la faute de Grashnak, qui l'avait envoyé paître alors que l'elfe qu'il avait engagé lui avait littéralement matraqué la tête en lui parlant pendant des heures de la façon dont il allait agencé le palais. Grashnak se hâta de rejoindre le palais. Sa réaction ne se fit pas attendre à la vue du résultat.

- Un désastre! Carnage, horreur et ABOMINATION!

Ce bellâtre d'elfe le regardait, mi-amusé mi-surpris, un sourcil levé.

- Le style elfique vous plait-il monseigneur?
- Où est mon toit en bronze?
- Nous l'avons fait fondre pour faire ces statues représentant des animaux forestiers monsieur.
- Hein?


Il regardait l'elfe d'un air incrédule. Comment un être vivant pouvait-il être aussi chochotte? Non, c'était un cauchemar... Lorsqu'il voyait les quatre murs avec le toit fait de tissus blancs brodés de scènes de vie quotidienne, et une statue le représentant recouverte de minuscules améthystes assemblées, il se demandait s'il n'allait pas vomir. Ce palais conviendrait à un elfe, pas à lui. Il donna l'ordre d'envoyer l'elfe au gibet, et qu'on explose cette horreur à coup de catapultes, puis qu'on appelle un maître d'œuvre Nùménoréen Noir pour faire un palais digne de lui. La journée semblait commencer à merveille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumilieuaragorn.aceboard.fr
Grashnak Northaur
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 467
Localisation : Tu ne verras que mon ombre, mais ce sera la dernière chose que tu verras.
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Une journée dans les Monts Cendrés.   Lun 4 Aoû - 12:40

Matinée grandiose

7h. Après avoir noyé sa rage dans un bon bol plein de lait et un peu de pain, il poursuivit sa journée. Le chambellan aux basques, il sortit de sa ville, à la tête d'une patrouille, ce qui constituait sa promenade matinale. Il y avait toujours un humain téméraire ou un déserteur pas futé. Lorsqu'on l'attrapait, on le mettait dans l'arène avec une épée ébréchée et on lui jetait des bêtes sauvages. Passant du simple loup à une bête féroce du sud ou à un ours, m^mes les plus coriaces finissaient par tomber. On "logeait" ces personnes quelque temps dans les cachots jusqu'à ce qu'il y en ait assez dans les cachots proches des arènes pour organiser de nouveaux jeux. Et il n'y avait pas que les ennemis ou les déserteurs qui y passaient. Il y avait les condamnés à mort par le tribunal pénal, les ennemis politiques, ou tout simplement ceux qui, comme l'elfe qu'il avait engagé, l'agaçait sérieusement. Même ceux qui étaient trop vieux et qui commençaient à coûter cher en soins médicaux et en nourriture. Ils partirent dans les sentiers des montagnes. La "petite promenade" dura deux heures... Et la récolte fut bonne. Un pauvre nomade qui s'était perdu, un orque qui était venu fouiner à la recherche de nourriture, et deux habitants de la ville qui avaient volé des bijoux.

9h. De retour aux affaires de la ville... L'hôtel de ville. Un messager particulièrement essoufflé lui parvint.

- Seigneur Northaur... Les orques demandent encore à loger dans la ville.
- Une requête de mes propres soldats?
- Oui monseigneur.
- Ils ne souilleront pas le sol de ma cité toute neuve par Morgoth! S'ils veulent avoir encore de la roche pour se construire des édifices administratifs, qu'ils se taisent.
- Très bien...


Lorsque le messager fut parti, son conseiller lui parla.


- Mon Roi, l'opinion publique est très importante.
- Je sais... Mais ce sont des soldats, pas des monarques par milliers.
- Mais qu'est-ce diable cette histoire de roche?
- Ils me réclamaient depuis des mois de la pierre pour se construire des bâtiments au sud de la vallée. J'en ait fait importer depuis l'Ered Withrim. Ces voleurs de gobelins le font payer à prix d'or simplement parce qu'ils doivent traverser des territoires proches des Sylvains. Mais aucuns de ces frêles combattants n'oserait sortir de la Forêt Noire. Ces bouffons elfiques préfèrent grimper dans leur arbres!
- De l'Ered Withrim? Mais nous n'avons pas des carrières proches?
- Leur donner de notre marbre de grande qualité à des merdeux orquins? Vous vous fichez de moi.
- Ah oui...


Le conseiller était exaspéré...

12h. Grashnak s'invite chez l'ambassadeur de Rhùn. Au menu, des steack de vaches sauvages d'Araw épicées "façon Orientaux", des morceaux de foie de vautour, des légumes exotiques et pour couronner le tout, un des meilleurs crus de Dorwinion. Sans prendre la peine de remercier le diplomate qui l'avait accepté à contrecœur, il s'en va. Son conseiller le suivait, murmurant des "aucune politesse", "incident diplomatique", "par le marteau de Morgoth", assez bas pour que Grashnak ne l'entende pas. Il n'avait toujours pas donné des noms à ses deux citadelles récemment construites. Tant pis. Ses ministres ne trouvaient que des noms d'elfes, en disant que c'était plus stylisé et que le noir parler était brutal pour une cité aussi belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumilieuaragorn.aceboard.fr
Grashnak Northaur
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 467
Localisation : Tu ne verras que mon ombre, mais ce sera la dernière chose que tu verras.
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Une journée dans les Monts Cendrés.   Ven 8 Aoû - 7:50

Après le réconfort, l'effort... Enfin, pour certains.



Après s'être "généreusement" invité chez l'ambassadeur, il reparti vers l'hôtel de ville. Vue sur le fleuve et la falaise. Quoi de plus beau quand on étouffe sous la gaine de nuages du Mordor? Si certains disent qu'on en fait pas la pluie et le beau temps, Sauron lui, si. De nouveau il découvrit le messager en provenance du camp orquin. Il était accompagné d'un capitaine orque, d'une hauteur de deux mètre vingt, les bras musclés et la mâchoire puissante. Cet orque là devait sûrement manifester le respect et la crainte sous les subordonnés, mais ici dans la capitale, ce n'était qu'un homme de guerre sans interrêt. UNe vingtaine de loups garous le guettaient d'un œil mauvais. De sa carrure avantageuse, il aurait mit à terre n'importe quel homme sensé. A côté de Northaur sous forme humaine, il paraissait avoir un physique beaucoup plus avantageux, mais il paraissait tout petit à côté du Maia, qui donnait l'air d'un roi maléfique d'antan, puissant et cruel. Ainsi donc, il fut accueilli par des mines moroses. Grashnak parla, comme pour donner la parole au messager, en s'asseyant sur un siège sculpté en bois, les bras croisés.

- Alors?
- J'ai avec moi le porte-parole des or...
- Goudzog Gueule-d'Acier.


L'orque avait coupé la parole au messager, qui avait jugé bon de ne pas s'offusquer. L'orque et Grashnak se foudroyaient du regard. N'importe qui se serait enfui face à un regard pareil. Tout à coup, Grashnak se leva de son fauteuil, et en une fraction de seconde, son visage s'allongea, sa taille augmenta et des poils assombrirent sa peau. L'orgueil de l'orque se dégonfla aussitôt, et un frisson parcourut l'assemblée. Sa voix était toujours la même, sur le même ton froid et neutre qu'à l'habitude.

- Aucun orque ne passera la porte de ma cité, pas avant que le Gondor ne soit à cette même porte. Sauron vous a bien fait venir ici pour jouer un rôle militaire non? Pas pour jouer les petits citoyens et peupler les bâtiments vides de ma citadelle.

Il tournait autour de l'orque, dans un cercle large et parfait. Ce dernier le suivait du regard à chaque fois qu'il passait devant lui, mais restait immobile, sa respiration lourde résonnant dans la pièce dômée. Le messager reprit alors la parole. N'importe quel imbécile, orque, humain, nain ou elfe n'aurait pris ce ton dans l'état d'esprit qui était dans la pièce.


- Mais vous n'imaginez tout ce que peux faire un orque!
- Et je n'ai aucunement envie de le savoir.
- Ils peuvent servir de combattants... Jouer aux dames, à la pelote, aux bilboquet, aux échecs...
- On s'en fiche royalement.
- ... faire la cuisine, le ménage, de la soupe aux navets, du brouet aux champignons, servir de compagnon et même d'ami!
- Tu veux vraiment aller faire un tour aux cachots?
- Mais je ne fais que...


Un coup d'œil du loup aux gardes suffit. L'assemblée se raidit et retenait son souffle. Tout le monde savait que les cachots signifiaient un stage aux arènes, ce qui signifiait mort et souffrance. Et il n'y avait aucun écart dans la voix du Maia.


- DEHORS!


L'orque sursauta, et ne se le fit pas répéter. Il détala hors de l'hôtel de ville. Grashnak était tout de même content de l'effet produit. Les orques n'allaient pas revenir de si tôt l'importuner. Et en plus, un prisonnier de plus cela signifiait que les jeux approchaient un peu plus. Comme pour changer de sujet, il fit à son conseiller.


- Finalement, Erethanc est très bien pour la ville. Cîme taillée, c'est très bien. Et Thimold sera pour notre préfecture.


Le visage du petit homme au crâne dégarni s'illumina. Il sortit de la pièce à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terredumilieuaragorn.aceboard.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée dans les Monts Cendrés.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée dans les Monts Cendrés.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chevrier des Monts d'Arrée
» Une journée dans ma forge? [rp pour tous]
» Une magnifique journée dans la prairie [LIBRE]
» [Mono Jedi] Une journée dans les marais
» Chasse gardée dans les Monts Brumeux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Général :: La Bibliothèque « RP »-
Sauter vers: