Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un solitaire dans sa solitude..

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kerwin
Prince de Cair Andros
Prince de Cair Andros
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : De retour..
Parrain : Le nain! =O
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 26 Jan - 22:24

Les vents soufflaient au même titre que la chute tombait. L'air y était agréable et parfumé d'une fraîcheur fortemement appréciable. Adossé à un arbre près de la longue rivière se trouvait un homme à la mine et l'apparence sombre. Il portait une toge sous laquelle il était bien visible qu'il y avait une armure probablement imposante. Sa capuche était remonté jusqu'au dessus de sa tête ne laissant voir que simplement le bas de son visage. À sa taille pendait une épée bien inséré dans un fourreau, lui-même étant accroché à sa ceinture. Un long soupir se laissa échapper du souffle du jeune homme. Il pensait à son long voyage qu'il avait eu en solitaire et dans l'inconnu, travaillant comme mercenaire auprès des gens possédant de l'or et des demandes.
Il repensait à son retour au Gondor où il avait encore réussit à être inconnu, ou du moins, non reconnu, aux yeux de la plupart des gens. Il s'était d'abord rendu à Dol Amroth car il savait que quelque chose l'attendait la-bas depuis déjà un bon moment. Pendu à un mur était son armure, sur laquelle l'identification de son nom, en elfique, y était gravé. Il avait pu avoir ce qui lui était du en montrant la même identification à la base de la lame de son épée, sous le regard discret du garde à la charge de la protection des objets de valeurs. C'était son armure de mithril qu'il avait fait après son dernier périble avec son père, il n'était jamais revenu la chercher avant ce jour.

Alors, seul, il regardait l'eau se déferlé de la chute pour venir se joindre à la rivière, infiniment. Tel est le cycle de la nature.

Il passa lentement une main sur le museau de son cheval, laissant son regard se perdre dans l'eau descendant de la chute, prononçant ces quelques mots;



- Alors Héro.. Serais-ce sous la bannière de Cair Andros que je serai un héros, ou encore sous notre propre bannière.. ?


La réponse du cheval fut complètement incompréhensible aux yeux de l'homme, mais un sourire s'afficha car il aimait bien demander quelque chose à son fidel cheval, sachant très bien qu'il n'aurait pas de réponses de sa part. L'homme, étant nul autre que Kerwin, fils de Targon, enleva sa capuche de sa main libre laissant le soleil, perçant les feuilles, venir frapper son visage. Il prononça à nouveaux quelques mots d'une voix calme..


- D'ailleurs, je me demande ce que sont devenu père et Alix, ainsi que Cair Andros et Anfalas, depuis mon départ...


Poussant un mince soupire, il apporta cette fois son regard vers le ciel, une fois de plus. Ciel qu'il avait tant regarder, cherchant à chaque fois une réponse qui ne venait pas, tout comme sa monture qui ne pouvait lui répondre, ou encore les gens qui croyaient connaître la réponse, mais au final le jeune homme savait très bien que cette réponse à toutes ses questions étaient au plus profond de lui-même et qu'il serait probablement le seul à pouvoir la trouver, si elle était, bien sur, trouvable.

_________________

Spoiler:
 


I Tried So Hard, And Got So Far! But In The End, It Doesn't Even Matters!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Ven 12 Mar - 20:01



Altitude 1200 pieds,
Température avoisinant les 2°c,
Visibilité correcte.
Entamons procédure de descente.
Roger…

Altitude 1000 pieds.
Température 3°C
Nuage de basse pression.
Visibilité troublée.
Dégagement des ailerons arrière.
Roger…

Altitude 500 pieds.
Température 10°C
Fort courant descendant.
Glissade de coté pour freiner sur le flanc.
A une trouée dans les nuages !
Roger….

A voir le Féroce Ailé, d’un blanc immaculé* comme son cavalier, silencieusement planer au dessus de la cascade, on pouvait croire qu’il était simple de voler.

Mais cela n’en était rien.

Il fallait de nombreuses années d’apprentissage pour en arriver à ce résultat et atterrir en un seul morceau (d’autant plus que la monture avait tendance à manger son propriétaire).
D’ailleurs cela expliquait pourquoi ce sénile de Gandalf n’avait pas tout simplement attrapé ce niais de Frodon, par le col, pour l’embarquer à dos de Grand Aigle et l’emmener direct à la montagne du destin !

Mais cette question, essentielle pour la plupart des fans du seigneur des anneaux, n’était pas celle que ce posait à l’heure actuelle Charlotte. En effet, la question essentielle de Charlotte était : Pourquoi Roger et pas Bernard ?
Et puis, de toute façon, Charlotte n’était pas une fan du seigneur des anneaux et ne comprenait pourquoi on faisait tout un flanc pour une simple alliance.

D’ailleurs dans le Norrissisme, nouvelle religion qui s’établissait peu à peu en Nen-Umbar, on disait : Et Chuknorys perdit son alliance, et ce fut un grand bordel en Terre du Milieu.


* sponsorisé part le Cha’ machine.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Kerwin
Prince de Cair Andros
Prince de Cair Andros
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : De retour..
Parrain : Le nain! =O
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Ven 12 Mar - 20:43

Son regard perché vers le ciel quelque peu nuagé, les feuilles venant entrecouper les rayons du soleil, le prince maintenant grandi regardait dans le vide que semblait être le ciel, mais il ne faisait que sembler ainsi. Quelque chose vint troubler cette vision pourtant si pure, une silhouette ailé. Un dragon, un féroce ailé, un aigle géant ou simplement son imagination ? Pour tout dire, il l'ignorait. La bête qui lui servait de monture s'agita quelque peu durant un court moment, avant que Kerwin ne passe une main sur sa crinière, un doux flattement réconfortant pour le Destrier qui calma tranquillement ses énervements. La brise se changea tranquillement en vent plus violent durant un instant, faisait voler les feuilles et vire-volter les cheveux du jeune homme, sa toge battante sur son armure.


- Nous ne sommes jamais seul...


Dit-il en fronçant alors les sourcils, ce n'était ni une plainte, ni une reproche, c'était une remarque. Comparable à "Les murs ont des oreilles" à la différence qu'un mur avec des oreilles, c'est étrange. Il posa alors un regard sévère sur les environs, un regard inquisiteur à l'horizon. Posant sa main sur le pommeau de son épée il fit un pas vers l'avant, respiration coupé par la la concentration qu'il apportait dans son geste, aussi futile cela puisse paraître.


Après une ou deux minutes il poussa un mince soupir, mais un long soupir. Retrouvant une posture plus à ses aises il s'en retourna à son arbre auquel sa monture était sagement resté posée. Il lissa alors son menton d'un geste lent de la main.



- Le mieux serait de ne pas tarder..


Un sourire en coin, contraste de ses propos, se dessina sur son visage habituellement charmeur, son visage cependant maintenant reflétait celui d'un guerrier aguerri, avec une touche d'espieglerie. Le sourire en coin au visage.


- Cependant, je suis curieux de voir ce qu'il adviendra... Si nous tardons.

_________________

Spoiler:
 


I Tried So Hard, And Got So Far! But In The End, It Doesn't Even Matters!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Ven 12 Mar - 21:09



Du ciel, ceux qui sont sous les arbres sont peu visibles….

Les grandes ailes squameuses de l’animal et son cou allongé ne laissaient plus de doute sur la nature de l’animal : il était un Féroce Ailé, mais blanc, couleur anormal pour cette créature des ténèbres.

L’animal fit de larges cercles en planant se laissant doucement descendre. Déployant ses pattes arrière il amerrit tel un cygne sur les ondes calmées. Puis s’extirpant sans peine de l’eau, il rabattit ses grandes ailes pour monter sur la berge, dévoilant un cavalier.

C’était une silhouette encapuchonnée dans une cape faite de plumes nacrées, une silhouette féminine blanche comme sa monture.
Tout n’était que couleur de lys, de l’harnachement du féroce ailé à la ballerine de la femme. Seule pointe de couleur dans ces reflets de cimes éternelles, était le carmin des lèvres que la capuche laissait entre apercevoir.

L’animal se dirigea vers un rocher saillant sur les berges opposés en contrebas des chutes, permettant ainsi à sa cavalière d’avoir appuie pour descendre de selle.
La femme rabattit sa capuche dévoilant un peu plus de sa physionomie longiligne. De long cheveux couleur neige ondulant au vent encadraient son visage et son corps, visage qui était pour moitié caché par un masque au trait d’oiseau. Un visage d'albatre, jeune, celui d'une humaine peu agée ou d'une créature elfique...

Elle prit une grande inspiration, et regarda le ciel en se protégeant du soleil avec sa main gantée.... et le Féroce Ailée s'ébroua!!


    « - DAGOBERT !! »


S'offusqua Charlotte en se retrouvant détrempée!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Sam 13 Mar - 14:12


Ils galopèrent nuit et jour en demandant aux personnes qu'ils croisaient si
ils n'avaient pas vu quelque chose passer dans le ciel, aux débuts ils
ne trouvèrent rien, mais ils rencontrèrent des elfes qui avaient vu
passer quelque chose qui n'était pas un oiseaux passer dans le ciel.


Ils se retrouvèrent donc quelques temps plus tard a
quelques kilomètres des chutes de Rauros.


Dernière édition par Fëanor le Sam 13 Mar - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Sam 13 Mar - 15:38

Hrp: j'ai dit que j'allais sekméthiser cha' bein voilà, c'est fait !



La jeune femme trempée darda un regard acier à la créature un moment, puis elle descendit du petit rocher alors que sa monture s'éloignait pour chasser.

Son masque de phénix ivoire ne pu que constater les dégâts : son manteau de plumes blanches était détrempé, l’eau avait traversé, d’ailleurs.

Avec un soupir de résignation, Cha’ ôta son manteau qu’elle étendit sur le rocher. Sa longue robe, blanche à l’origine, collait à sa peau par endroit et devenait de plus en plus translucide au fur et à mesure que les fibres s’imprégnaient du liquide, révélant, tantôt à la hanche, tantôt à l’épaule, ce qu’elle cachait en d'autres circonstances.

D’un geste lent, elle enleva ses longs gants, avec une précaution presque théâtrale. Lentement, gracieusement, la douce pâleur de ses bras se révélait au soleil jusqu’à ses mains d’une délicate finesse.
Puis, laissant choir au sol ses parrures de mains, elle parcouru du bout des doigts son dos, cachées alors par sa chevelure de neige, dans un mouvement qui ne pu que mettre en valeur ses juvéniles rondeurs et elle dégrafa sa robe.
L’opération finie, elle fit glisser doucement les bretelles de ses épaules et le fuseau de soie descendit lentement le long de son corps d'albatre dans un léger bruit feutré, révélant les secrets qu’il jadis à l’abri des regard.
Sa chevelure ondulée semblait épouser les formes de la jeune femme, glissant sur les épaules, soulignant la forme des seins, accompagnant les hanches et, par une sorte de perfidie, masquant les parties les plus secrètes.

D’un pas légé, mesuré, la jeune femme se dirigea vers l’eau claire et accueillante de sa démarche naturellement féline.
Elle eut un léger frisson lorsqu’elle commença à entrer dans l’eau vive, un frémissement quasi imperceptible. Mais se ressaisissant, elle plongea complètement dans le petit lac.

Quelques secondes plus tard, elle ressortit, l’eau à hauteur de hanche. D’un mouvement sensuel, rejeta la tête en arrière. Sa longue chevelure d’argent décrivit un arc de cercle, projetant des gouttes d’eau cristalline en l’air. Gouttes qui retombèrent en pluie sur le visage, les épaules et le corps nu de Cha’.
La jeune femme se laissa de nouveau glisser dans l’eau, savourant l’agréable fraîcheur de celle-ci en de longues brasses.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Sam 13 Mar - 16:08

Les chevaux et les hommes étant fatigués, ils décidèrent de se rendre aux chutes pour s'y reposer et boire un petit coup. Ils trottèrent une vingtaine de minute et y arrivèrent. La, ils virent une personne qui leurs tournait le dos, il y avait aussi une bête ailée. Ils descendirent de leurs chevaux et sortirent leurs épées, un Nazgul est toujours dangereux. Ils s'approchèrent un peut et Fëanor recconu Cha' dans l'eau. Tout en rougissant, il ordona à ses hommes de rester en arrière et s'avança. Il cria:

"Madame, ne sortez pas de l'eau, je suis Fëanor et je resterai loins. Je vais me retourner et attendre que vous vous soyez habillé."

Fëanor repartit avec ses hommes et ils montèrent un campement.
Quand ce fut fini, ils allumèrent un feu et s'assirent autour. Il envoya deux sentinels surveiller les abords et ils commencèrent à parler de tout et de rien. Soudain, Fëanor se leva et alla voir ou en était Cha'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Sam 13 Mar - 17:07



Bien qu’en ces circonstances Dwar, membre protectorat, aurait dit : Que les relations entre Gondolin et Nen Umbar serait quelque peu tendue à l’avenir, et l’ancien roi nouveau de Gondolin faisait preuve d’une certaine rigidité vis-à-vis de la Reine Impératrice d’Umbar.
Ce genre d’humour sous la ceinture ne venait pas à l’esprit de Sha’.

Sha’ en était au insultes composées, après avoir passé en revu les hurlements de pucelle effarouchée et les insultes basique comme PERVERS !! ce qui donnait un florilège de :


    « Roi de Numénor eunuque !! Espèce de troupeau de femelle orc en rut !! Goujat !! Vicieux grabataire et MArié !!! de surcroît !!! ON demande avant de rentrer dans une rivière… enfin dans une clairière ! je veux exprimer que ... ZUT !!! On NE regarde PAS quand il y a une femme qui se baigne!!! ET Je suis mademOISelle !!! Vieux sénile décrépit de l’age de Sauron !! MORDORIEN !!! »


Bref, on imagine parfaitement la voix stridente d'une femme en colére, celle qu’avait Charlotte, insultant de tout ce qui lui passait par la tête le pauvre roi de Gondolin, tandis qu’elle battait de son poing vengeur le ciel, plongée jusqu’au cou dans l’eau, ses cheveux de nacre ondulant à la surface dans des volutes suggestives.

Et pendant ce temps, Dagobert, regardant la scène avec incrédulité, avait trouvé un bout de bois… disons un gros bout de bois… nan, en fait soyons réaliste, un tronc d’arbre et jouait avec en le rongeant comme le ferait un chien, avec des grognements de satisfaction et balançant de la queue… bon.. une queue de plusieurs mètre de long fait un peu plus mal que celle d’une chien.




Dernière édition par Cha' le Dim 14 Mar - 8:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Kerwin
Prince de Cair Andros
Prince de Cair Andros
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : De retour..
Parrain : Le nain! =O
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Sam 13 Mar - 17:30

Sa curiosité n'eut pas besoin de patienter plus longtemps qu'un autre souffle de vent plus violent s'abattit sur les environs. Levant le regard vers le ciel de nouveau, il était maintenant indéniable qu'un féroce ailé s'abattait directement en sa direction. Une main sur le pommeau de l'épée il hésita à dégainer. Ne pas dégainer trop vite. Un chuchottement parmi le vent violent qu'occasionnait les battements féroces, du féroce ailé.


- Il ne m'a peut-être pas vu, peut-être n'est-il pas venu pour moi.. Ce serais idiot d'attirer son attention... je ne suis pas de taille face à un nazgûl.


Peut-être l'était-il, ou peut-être que non, mais il préférait ne pas tester le coup, pas pour une raison aussi futile que de tester le coup. Le prince de Cair Andros et Anfalas, mercenaire, guerrier, chevalier, jeune homme Fils de Targon, et j'en passe, rabattit sa capuche sur sa tête et se plaça dos à l'arbre. Sa monture avait fuit plus loin en sentant la présence du féroce ailé s'approcher et il se retrouvait maintenant seul. Son regard dépassant de peu sa cachette peu discrète, il observait. Le féroce ailé n'était pas comme les autres, il n'était pas normal. Un blanc pure, c'était la silhouette que représentait la femme déscendant d'une bête volante de même couleur.


Se fier aux apparences, jamais.


Cacher derrière son arbre, il continuait d'observer, analysant. Un masque recouvrant la moiter de son visage. Qui était-elle. Ce n'est pas n'importe-qui qui chevauche un féroce ailé, si innoncente était l'allure qu'elle laissait paraître.


Plouf.


La femme maintenant dans l'eau, propulser par ce qui lui servait de monture. Il fit un pas pour allez l'aider mais se ravisa rapidement, restant ainsi derrière son arbre. Le seul nom qu'elle prononça de sa voix qui perçait alors le silence de la nature résonna dans la tête de Kerwin. Non pas que "Dagobert" attirait son attention, mais la voix lui était familière, aussi loin ses souvenirs puissent remonter.


De la poussière montante, un galopement, une cavalerie.


C'est tandis qu'il observait la femme en regardant à sa droite, dos à l'arbre il était, qu'à sa gauche, toujours de l'autre côté de l'arbre, une cavalerie arrivait. Avait-elle une armée à sa disposition en plus ? Des troupes pour assurer sa sécurité, malgré que ce soit complètement inutile puisqu'elle vole. Ou encore une escorte pour quand elle dédicidait de faire des atterrissage. Qui était-elle pour avoir non seulement un féroce ailé obéissant, ou presque, et une cavalerie à sa poursuite ou à sa protection.


La nature, un agréable spectacle.


C'est à ce moment que Kerwin réalisa qu'elle était bien loin d'être un nazgûl. Cependant elle lui disait quelque chose, malgré qu'il se sentait mal d'être en ce moment, en quelque sorte, en qualité de voyeur. Il arrêta donc de la regarder et observa les hommes, il pourrait peut-être en apprendre plus sur elle, et peut-être qu'eux aussi avait un secret quelconque. Non, ce n'était qu'une cavalerie, après tout.


Voyons voir la suite...


Elle cette suite ne tarda pas. C'est une Cha' en colère qui lança quelques propos désobligeants, quoi que bien placé, à l'endroit d'un roi à l'allure perfide. Cette voix, aussi stridente soit-elle, lui rappelait quelque chose, mais quoi.

C'est alors qu'il observait le féroce ailé grignoter un arbre, heureusement que ce n'était pas lui où il était caché, du moins, pas encore, espérons que ce ne soit pas le prochain..


Et c'est avec du recule que l'on analyse le mieux les choses qui nous entourent....

_________________

Spoiler:
 


I Tried So Hard, And Got So Far! But In The End, It Doesn't Even Matters!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Dim 14 Mar - 11:52

Fëanor se surpris à sourire à la place d'être consterné, il écoutait les insultes sans vraiment s'en soucié, il se retourna et vit un de ses gardes s'approcher d lui, Fëanor marcha vers l'homme et celui ci lui chuchota dans l'oriel:

"Un homme nous observe depuis pas mal de temps, je n'ai rien osé faire sans votre autorisation."

Fëanor, pensif, ne remarqua pas un deuxième de ces hommes approché. Il lui chuchota à l'oriel:

"J'ai dit aux hommes d'encercler l'intrus, toute retraite lui est coupée. Ai je bien agis?"

Fëanor le regarda et lui dit:

"Ramène les hommes et fait comme si tu ne l'avait pas vu, mais surveilez quand même les abords du campement, on ne sais jammais, il peut être dangereux et je ne veut pas perdre d'homme."


Fëanor avait surtout dis ça pour ne pas qu'une bataille sois déclarée devant Cha' qui l'aurait encore traité de brute. Fëanor alla lui même en fin de compte rappeler ses hommes, et leurs donna les reccomandations qu'il avait donné aux deux autres. Ils se dirigèrent donc vers le camp et quand ils y arrivèrent, ils s'assirent tous en cercle autour du feu à par les deux sentinels. Fëanor pris une pierre qui était par terre et commença à la sculpter. Une demi heure plus tard, la pierre était transformé en un bateau comme sur lequel il était arrivé en terre du milieu. Il alla vers une source qui coulait un peut plus loins, et avec un peux de magie, réussis à le faire flotter. Il prit ensauite un morceau de bois, et créa le même bateau qu'il fit flotter à son tour. Apres cela, il se coucha et observa les nuages. le vent était doux car il venait du sud et il aimait bien ça. Fëanor ce leva quelque minute plus tard, il prit les bateaux qu'il avait sortit de l'eau et les emmena avec lui jusqu'au campement. Quand il fut la bas, il regarda ses hommes tour à tour et puis s'assit. Il leurs demanda:

"Avez vous une femme, des enfants?"

Et il leurs posa ainsi des questions sur leurs vie et les soldats lui répondait eb toute franchise. Fëanor leurs dit:

"Je ne sais pas ce que ma femme est devenue, mais ce qui est sur c'est qu'elle me manque. Ne faites jamais comme moi, l'abandonner à son sort."

Ce souvenir fit naitre en lui un peut de nostalgie et il alla voir si Cha' en avait terminé en regardant vers le ciel.


Dernière édition par Fëanor le Dim 14 Mar - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Dim 14 Mar - 12:46



    « Ho? mais je vois que vous avez invité des amis pour le spectacle? »

Commenta une sarcastique Sha’, en voyant les Elfes aux ordres de Feanor venir lui parler.
    « Bein voyons ! Venez à plusieurs … je ne vous dirais rien ! Ne vous gênez pas surtout !! Et quand est-ce que je pourrais sortir de cette rivière ? Vous m’avez dit de ne pas bouger



Voyant les Elfes disparaître, La femme masquée alors de cette occasion pour sortir de la rivière.
Croisant les bras, dans un geste de pudeur, elle se releva, telle une nymphe surgissant des ondes, dévoilant à nouveau son corps menu, blanc et fragile comme la porcelaine.
L’eau ruisselante sur sa peau y collait l’abondante chevelure qu’elle avait pour seul vêtement, dissumulant par la même ce qui ne devait être vu, mais laissant deviner ce qui ne pouvait être caché. La femme au masque d’oiseau rejoignit la berge, d’un pas ralentit par les flots, ses cheveux formant une traînée d’argent dans son sillage.

Arrivée sur le sol ferme, la semi-elfe se dirigea vers sa monture, toujours soupçonneuse qu’un autre ne la voit ainsi dévoilée. Prestement Sha’ sortit un grand linge dans lequel elle se lova, prenant l’apparence éphémère d’un spectre dans l’obscurité du crépuscule* naissant.

Il n’y avait plus personne semblait-il, ou, tout du moins, les bruits s’étaient éloignés…

Assise au bord de l'eau, sha' ôta avec délicatesse son masque de nacre et d'opale, le posant avec soin à ces côtés
De ses deux mains, elle passa la serviette sur ses cheveux, caressant doucement sa toison d'ivoire qu’elle avait ramené sur le devant, son dos ainsi découvert frissonna sous le souffle de l’air du soir.
Entendant dans sa nuque des bruit de pas et soupçonnant qu’il soit ceux d’un certain Feanor, elle soupira avec amusement :


    « La prochaine fois, prévenez moi que vous emmenez du monde, je penserai à faire payer l'entrée... »





* hrp : Ps, dit moi si je ne me trompe de période du jour, kerwin.. Wink


Dernière édition par Cha' le Dim 14 Mar - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Ker-Dûnaphil
Prince pas si Charmant
Prince pas si Charmant


Nombre de messages : 289
Localisation : Sur Mabeinz les cheveux au vent!
Parrain : je préfère par deux.
Date d'inscription : 15/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Dim 14 Mar - 15:33

Intervention Modo :

Citation :
Fëanor pris une pierre qui était par terre et commença à la sculpter. Une demi heure plus tard, la pierre était transformé en un bateau comme sur lequel il était arrivé en terre du milieu. Il alla vers une source qui coulait un peut plus loins, et avec un peux de magie, réussis à le faire flotter. Il prit ensauite un morceau de bois, et créa le même bateau qu'il fit flotter à son tour.

Hum... Rassure moi, tu n'as pas poussé jusqu'à sculpter les cordages?

Non parce que tout doué qu'il soit j'imagine mal Fëanor, tout doué qu'il fut, sculpter un bateau à partir de la première pierre venue, surtout sans outils adéquats! N'espère arriver quoique ce soit avec un canif, même elfique.

Une gravure, avec les bons outils, j'aurais dis ok.
Une silhouette, gravée dans la pierre, j'aurais dis ok.

Mais un bateau... Même dans un bout de bois... Il te faut un gros bout de bois pas trop mort!

Donc tout ça pour dire : je ne vais pas te faire modifier ton message, ce n'est pas grave s'il y a quelques incohérences dans le cas présent.

Ceci dis à l'avenir, si tu veux sculpter quelque chose, il te faudra du temps, de bons outils (et ça ne s'improvise pas, surtout pour quelque chose d'aussi fin), et le bon matériau. Le pierre de base n'en est pas un, typiquement. Soit ça s'effrite, soit ce sont des copeaux qui s'en vont, mais c'est insculptable Wink

Fin d'intervention modo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Kerwin
Prince de Cair Andros
Prince de Cair Andros
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : De retour..
Parrain : Le nain! =O
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Lun 15 Mar - 6:15

Des pas, des silhouettes, des hommes. C'était ce qu'avait remarqué le jeune guerrier qui vivait nomade depuis quelques années. Sa main sur sa garde il se préparait au pire, la lame légèrement ressortit de son fourreau. Portant son regard à droite et à gauche il les voyait refermé un cercle et s'approcher, très lentement, mais certainement. Ses pensés résonnèrent dans sa tête et il fut heureux de ne pas avoir fait l'erreur de penser tout haut.


***Ils m'ont repérés.. Je vais essayer de parlementer... Sinon... Je vais devoir faire d'autres morts puisqu'ils semblent hostiles à ma présence...***


L'homme qui semblait leur chef c'était alors dirigé vers ses hommes et les avaient rappelés, un mince, mais inaudiblement soupire s'échappa des cordes vocales de Kerwin. Il rapporta alors son regard sur Cha' durant un instant, se désinteressant des conversations futiles des elfes à leur campement. Cependant une question restait en lui, pourquoi ils ont arrêter de l'encercler.. Pourquoi avaient-ils commencé et ont arrêté. Ils ont réaliser qu'engager un combat était perdu d'avance ? Non surement pas, ils ne connaissaient pas leur adversaire. Alors, inutile ? Sans doute. Cependant cela semblait être une armée, et l'armée était payée pour combattre... Alors, il devait y avoir une raison.. la femme ? Peut-être.


D'ailleurs, parlons-en de cette femme. Cette voix et cette allure familière tracassaient le jeune prince, et ce, fortement. Il ne pouvait partir sans savoir de qui il s'agissait. Il regarda alors le campement plus loin et en y voyant tout les hommes.. il expira un long moment et se dirigea vers Cha', ce fut les pas qu'elle entendit. Une voix prit donc la parole en réponse à son commentaire qui ne lui était toutefois, vraisemblablement, pas destiné.




Il semblerait que vous ayez un spectateur de plus, imprévu. Je dois avouer que je pensais que ce féroce ailé venait se régaler de ma personne.



C'était alors un homme encapuchonné d'une capuche cachant le haut du visage et laissant un léger ombrage sur le bas, qui avait prit la parole. Une stature imposante bien qu'aucune arme en main, seule arme était celle à son fourreau, celle à son dos dissimulé sous la capuche, bien que ceci n'était pas nécessairement volontaire.



- Serais-ce trop indiscret de ma part de vous demander votre nom ?


Et c'est à ce moment que le roi de Gondolin, plus loin, en route pour arrivé, s'il baissait son regard du ciel, pu voir un homme en toge et capuche, sans armes en mains, "discuter" avec celle que Kerwin considérait en ce moment comme la mystérieuse femme. La voix du jeune prince était calme et serène, il semblait faire complètement abstraction au fait qu'il y a quelques instants, elle était nue.

_________________

Spoiler:
 


I Tried So Hard, And Got So Far! But In The End, It Doesn't Even Matters!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Lun 15 Mar - 6:52

Hrp: ils vont finir par ce taper dessus féanor et kerwin !! Surtout si kerwin marque dans son rp que son personnage peut battre 12 elfes sur-entrainé et un roi plusieurs fois millénaire Laughing
Bon, remarque, kerwin n'est pas sencé savoir qui sont ces elfes, ce n'est pas marqué sur leurs tête "!warning! elfes très très féroces" Mais, chers êtres de sexe masculin et de caractère hargneux, tapez vous dessus en rp, pas en hrp de préférence. Wink


---------------------------------------------------------------------------------------------------------


    « En principe, je devrais hurler un hi strident et vous insultez de voyeur, mais, voyez vous, j’ai tari mes insultes et fatigué mes cordes vocales sur le Roi de Gondolin. Donc, vous devrez vous contenter de votre imagination pour entr’apercevoir ma colère. »


Répondit une Charlotte, sans se retourner, en s’enveloppant à nouveau dans son drap protecteur cachant sa nudité aux regards des intrus.
D’un geste ample, elle plongea sa main dans ses cheveux les chassant en arrière. Telle une cascade ondulant, la toison d’argent vint se poser sur les délicates épaules nacrée de la semi-elfe. Elle attrapa son masque de phénix blanc pour le reposer sur les traits finements dessinés de son visage. Puis, regardant par dessus son épaule, inclinant son cou fin comme celui d’un cygne, elle scruta l’étranger un instant.


    « Ce serait plutôt à moi de vous demander qui vous êtes, Chevalier de Cair-Andros, si je ne m’abuse ? Vous en portez le blason. Vous êtes bien loin de chez vous ? »


Répondit-elle à sa question sans une once de colère dans sa voix chantante et douce comme du velours.

L’horizon se colorait de pourpre et d’or, les étoiles apparaissaient timidement, ça et là. La forêt s’assombrissait et les ombres s’allongeaient. Au loin, une chouette hulula, bruit à peine perceptible comparé à celui de la chute d’eau.
Dagobert, le Féroce ailé bizarre, lui regardait autour de lui, puis, devant cette agitation humaine, décida de creuser, à l'écart, un trou pour enterrer son tronc d’arbre car on ne sait jamais, ces humains semblaient louches, surrement des voleurs de tronc d'arbre.

Enterrer un tronc d’arbre, quelle drôle d’idée ? Il faut remonter à l’enfance du féroce ailé, oui, même les féroces ailé ont une enfance, mais là, à nouveau, cette histoire n’a rien a faire dans ce rp.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Kerwin
Prince de Cair Andros
Prince de Cair Andros
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : De retour..
Parrain : Le nain! =O
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Lun 15 Mar - 14:51

(Hrp: C'est ce que mon personnage pense, il ignore aussi à qui il à affaire et il perdrait surement s'il y avait un combat, quoi qu'il a une arme et armure de mithril... enfin, tout dépend des rp, mais il ne gagnerait surement pas. ^^ Razz )


------------------------------------------


Les paroles de son interlocutrices ne purent que le faire sourire mincement les lèvres visible sous l'ombrage de la capuche-capuchon avec laquelle il s'était encapuchonné d'une capuche. Dans une posture à ses aises, sourire en coin, il regardait la jeune femme et haussait un sourcil, bien que le sourci ne soit point visible. Toujours semblait-il intrigué.



- Je viens d'en voir la scène et je l'imagine très bien.. Encore heureux qu'elle ne me sois destiné que par mon imagination.



Elle remarqua le blason de Cair-Andros, qui n'était toutefois pas très difficile à remarquer sur la toge, aussi bien le crépuscule que la nuit. Elle en fit d'ailleurs aussitôt mention et c'est alors que le regard du jeune prince se détourna vers l'horizon, il aperçut plus loin Fëanor se lever et commencer à s'approcher, cet elfe était d'une imposition... imposante. Il répondit alors à la jeune femme à la chevelure enneigée. ¸



- Vous avez vu juste. En effet il y a environ cela de 5 années que je n'ai point mis pied en Cair Andros, j'étais sur le chemin du retour. Toutefois les rencontres ici m'ont l'air haute en instance..



Il enleva alors sa capuche d'un geste calme et lent de la main, la retirant vers l'arrière et la laissant ainsi retomber sur son dos. Dévoilant un visage jeune, une expression joviale, mais un regard endurci par le nombre de mort qu'il avait vu, des deux camps.



Je me nomme Kerwin, nous ne nous connaissons surement pas, mais votre personne m'est familière et de ce fait connaitre votre identité m'intriguait. Maintenant que je me suis présenté comme les coutumes le veulent, puissiez-vous me décliner votre nom afin que je fonde cette familiarité ou que je l'infirme, aussi que je sache qui chevauche ainsi un féroce ailée et fut protégé par une cavalerie... Du moins, je ne voudrais pas me faire trop insistant non plus...



Il dévia alors le regard vers les elfes dont il n'était pas trop sûr si c'était des elfes. Ils n'étaient pas très près et le crépuscule n'aidait pas à le discerner... Il tourna ensuite son regard vers un autre horizon, cherchant sa monture au loin, qu'il ne trouva pas du regard. Ses yeux se tournèrent finalement vers la femme mystérieuse et son regard se percha dans celui de la dite femme.

_________________

Spoiler:
 


I Tried So Hard, And Got So Far! But In The End, It Doesn't Even Matters!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Lun 15 Mar - 15:36



La femme, aux yeux lagunes, détourna le visage, n'acceptant pas qu'on essaye de scruter son âme aux travers des pupilles.
Pupilles qui d'ailleurs viraient à l'indigo, héritage raciale de son père, s'habituant ainsi à l'obscurité et amplifiant les teintes pour une meilleure vision nocturne.

Le masque de nacre s'orienta vers l'horizon qu'était la cime des arbres et, comme appelé par les yeux de la femme, la lune apparut, une fine pointe de lumière au milieu du bleu de la nuit.


    « Kerwin? Le Kerwin fils de Targon, enfant de la lignée d'Idrahil? Une famille bien puissante et brutale que voici. Aucun des vôtres n'est un être en paix avec son âme. Aucun des vôtres n'est en paix avec soit même ou quiconque d'autre, d’ailleurs. Tous des êtres torturés.... »


Continua-t-elle en baissant les yeux et se relevant avec la grâce d’un chat. Puis, penchant la tête pour daigner enfin regarder le visage son interlocuteur, elle reprit:

    « ... mais je ne vous apprends rien, les secrets de famille appartiennent à tous les membres de celle-ci.
    Vous voilà l'héritier de bien plus de tristesse que de bonheur.

    L'Elfe qui s'approche de nous est un seigneur important. Son nom ne vous dira rien :

    Feanor, susceptible, râleur et ayant l’empathie d’un troupeau de mulmakils, surtout auprès des femmes, mais excellant guerrier et bon stratège.. en y réfléchissant, il est la version Elfique de votre grand-oncle Idrahil, sans le côté poilu, cela va de soit.

    Les elfes, ici présent, ne sont pas là pour moi, mais pour lui. Quand a la raison de sa présence ici, je l’ignore, je fus bien trop occupée à lui tirer les oreilles verbalement. Quand à moi, je suis Sha’ d’Umbar. »


Charlotte avait depuis longtemps redoutée cette situation, mais elle était inévitable. Peut-être aurait-elle été plus embarrassante à une réception… oui, sûrement.

Voilà qu’elle se retrouvait face à Kerwin.

Elle ne l’avait rencontrée qu’une seule fois, il lui avait plus, elle l'avait même aimé, lui et son regard arrogant de l'époque. De son côté, l’homme avait préféré une elfe. C’était tellement typique des hommes. Les hommes et cette fascination pour les elfettes...
Cela l'avait choqué, mais des années étaient passées sur cette histoire. A présent, elle était adulte et ... immortelle..
Et Kerwin l'avait aidé à faire son choix entre la vie des elfes et celles des hommes. Elle devait lui rendre ce mérite.

Amusante situation, car une immortelle, ayant le pragmatisme de charlotte, ne pouvait que voir les inconvénients d'une relation humaine-elfe. Aussi les yeux de Sha' se détournèrent à nouveau de ceux du prince, regardant par dessus l'épaule du jeune seigneur l'arrivé de très très très vieux roi.


    « Seigneur feanor, vous ne m’avez toujours pas dit ce que vous venez faire ici ? Mis à part me regarder -comme un gros pervers qui a une épouse que vous êtes- me baigner. »


Chez sha’, l’indifférence était la pire insulte qu’elle connaissait. Insulte que jadis Kerwin lui avait fait subir.
Aussi, ceux qui la connaissaient, savaient qu'elle ne passait au dessus des protocoles que si elle offrait une totale confiance à son interlocuteur. Et insulter un roi était de loin la plus grande parjure aux protocoles qu'elle puisse commettre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Lun 15 Mar - 16:55

Tout en s'approchant, Fëanor remarque que Cha' n'était plus seul, il était avec l'homme que ses gardes avaient aperçut. Il le regarda bien, et, voyant qu'il n'était pas une menace, ne trouva pas utile de sortir son épée. Il alla tout près du lac, et y déposa ses bateaux, ensuite il les regarda et Cha' lui dit:

"
Seigneur feanor, vous ne m’avez toujours pas
dit ce que vous venez faire ici ? Mis à part me regarder -comme un gros
pervers qui a une épouse que vous êtes- me baigner"

Fëanor sourit face à l'insulte, décidément il avait changé, et il lui répondit:

"Je vous prie de m'excuser, mais vous étiez trop occupée à m'insulter pour m'écouter. Je ne venait pas pour vous observer faire joujou avec de l'eau, mais pour vous inviter à mon couronnement officiel qui se fera en lothlorien. "

Il s'approcha et l'emmena dix mètres plus loin de l'homme et lui chuchota:

"C'est pour ne pas révéler l'emplacement de ma citée, et je vous demanderai de faire pareille. J'aimerai aussi savoir comment vous vous y êtes pris pur trouver son emplacements, mais pas maintenant."

Il montra l'inconnu d'un geste de la tête et continua plus fort:

"De plus, je vous demanderez de ne jamais plus parler de ma femme en ma présence, car je ne sais pas ou elle est ni se qu'elle est devenue, d'ailleurs je ne suis même pas sur qu'elle soit encore vivante."

Il s'arrêta un petit moment et dit:

"Je vous prie encore une fois de m'excuser de la manière dont vous avez été traitée. Mais je vous conseil de venir, cela pourrait vous intéresser."

Il détourna son regard du siens et le porta à l'homme qui se tenait à quelque mètre de lui, il s'approcha de lui et lui dit:

"Je me présente, Fëanor, roi elfe. Voila, je me suis présenté et maintenant, je crois que comme le protocole l'indique, c'est à vous de le faire. Je meure d'envie de savoir qui espionne un roi et une impératrice."

Fëanor le regarda de pied en cape en se demandant si il ne ferait pas mieux d'appeler ses hommes pour régler cette affaire au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Lun 15 Mar - 17:48



Non non non !! ne dites pas mon …. Trop tard !!… titre.
Pensait Charlotte alors qu’elle agitait les bras en signe de négation à l’adresse du roi qui ne la voyait pas.
De dépit, la semi-elfe pinça le haut du bec de son masque, en soupirant… décidément, cet elfe était une catastrophe ambulante, un cyclone de catégorie 5. Le genre de personne qui face à Sauron, lui beuglerai : T’es qui toi ? Dégage !

Mais œil pour œil ! Charlotte n’aurait rien dit, mais Sha était un chat….

Ah ! Les chats ! Quelles subtiles créatures ! Des animaux sadiques par nature...
Sha avait sa part de sadisme (on remerciera encore une fois son héritage paternel), un sadisme tout félin. Cette cruauté qui poussait l’animal à planter les griffes en malaxant dans la chair tendre de la cuisse de celui qui le caressait. Sha a n’en pas douter, était de la catégorie des félidés. Aussi, pour ne pas déroger à la règles, elle ajouta une bonne dose d’acide à la plaie ouverte qu’était le couple Feanor / Nerdanel :


    «Je vous rappelle que Nerdanel vous a quitté, et à juste titre, mOnsieur " j'hurle constament en voulant tout controler" .
    Mais soit, je parlerai de votre femme en votre absence, dorénavant !
    »

Fit une Charlotte avec un grand sourire carnassier avant de s’en aller rejoindre son féroce ailé d’un pas au déhanché ondulant et prudent (étant pieds nues, elle se méfiait des épines).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Kerwin
Prince de Cair Andros
Prince de Cair Andros
avatar

Nombre de messages : 1175
Age : 26
Localisation : De retour..
Parrain : Le nain! =O
Date d'inscription : 26/06/2007

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 3:03

C'est lorsqu'il planta son regard dans le sien qu'elle en détourna les yeux, mais ce fut loin d'être de façon gênée. Kerwin n'insista pas plus bien qu'il préférait toujours regarder dans les yeux de la personne à qui il parlait, c'était un lourd poids pour ses interlocuteur parfois, mais seulement parfois. Il porta donc son regard vers le soleil couchant, le crépuscle. Comme s'il avait besoin de regarder quelque chose. Ce fut alors qu'elle reconnu son nom et l'associa aussitôt à sa famille, le jeune homme n'en était pas surpris, sa famille avait une réputation qui traversait les terres du millieu en entier. Il acquiésça à tout ses dires de mince hochement de tête ainsi que de "Hm-hmm" subtile et peu fréquent cependant. Puis, alors qu'elle se releva il pivota à son tour lentement vers elle et quitta finalement le crépuscule du regard pour regarder la personne qui semblait en savoir plus sur lui qu'il ne l'aurait cru, ou du moins, sur sa famille en première vue.


Plus de tristesse que de bonheur... Elle avait raison. Mais Kerwin l'avait déjà compris et il avait tenté de fuir ce destin dont il s'en était lui-même fait le rêve, pourtant. Mais il avait aussi compris que ce n'est pas en fuyant que les problèmes et la tristesse disparaissent. Il hocha de nouveau la tête en signe de confirmation à ses dires, il le savait, de toute évidence.


La blanche femme parla ensuite de l'homme qu'il approchait. Alors que le jeune prince le considérait comme un capitaine de troupe, il s'en révéla finalement à être un roi, et un roi elfe en plus. La description d'elfe que lui fit Cha' ne correspondait pas à celle qu'il avait en tête mais il écouta avec attention, si elle le disait, c'était sans doute sur une base de fondement. Eh puis il avait pu remarquer aussi le comportement quelque peu, du moins, de son point de vue, étrange de l'elfe qu'il considérait homme jusqu'à il y a quelque seconde.


Une fois de plus, il ne répondait rien et écoutait simplement, avec une attention particulière, les propos de la jeune demi-elfe. C'est lorsqu'elle mentionna son nom que sa respiration fut coupé, l'espace d'une seconde. Sha'... Cha'... Il plissa légèrement le regard, sujet aux défaillances de sa propre mémoire, puis, se souvenant alors, son regard revint comme il était tout au long de la petite discussion. Il se souvenait, plusieurs images défilait dans sa tête.. Une troupe d'orc, une Cha' qui se promène en genou en pleine mêlée, un nazgûl, les portes de Cair Andros, une elfe, une Cha' en colère, une épée étrange, un Idrahil en pleine ville... Sa mémoire était parsemé de petit trou et le tout était vague, mais il s'en rappelait.



Elle marqua ensuite une très courte pause, puis, lorsqu'il allait reprendre, il entendit les pas du roi s'approcher et Charlotte qui soulevait le regard vers celui-ci afin de lui adresser mots. Kerwin, quand à lui, restait silencieux et écoutait, ou plutôt, regardait leur échange qui, vraisemblablement, ne le concernait pas. Puisque le dit roi elfe avait emmener la jeune femme plus loin afin de lui dire quelque chose. Le jeune prince lui, regardait le bout de ses pieds qu'il faisait bouger sur le sol, ou encore, portait son regard à l'horizon, il ne demandait pas plus. Quelques regards furent porté vers lui par l'elfe et il pensa alors qu'il était le sujet de la discussion, mais n'en semblait pas plus interessé, bien qu'il l'était peut-être, ou peut-être pas. Le roi revint alors vers lui et lui posa une question après avoir décliné son identité, qu'il connaissait déjà de toute façon. Le jeune homme haussa mincement les épaules et répondit au roi.




- Vous devez d'abord savoir que votre titre m'importe très peu. Vous devez ensuite savoir que je fusse ici depuis deux heures avant votre arrivée. Cependant, par mesure de politesse et de protocole, je vais vous décliner l'identité de ma personne.



Une courte pause s'en suivit, durant laquelle il laissa un léger silence planner si ce n'est que le bruit de la nature qui se laissait entendre au gré de celle-ci.


- Je me nomme Kerwin... Mes titres m'importent aussi peu que les vôtres pour le moment, mais comme ceux-ci semblent vous accoutumer, je vais me montrer courtois à votre égard. Je suis, théoriquement, le prince de Cair Andros et d'Anfalas, Chevalier du Gondor, fils de Targon et descendant de Glorfindel.




C'est alors qu'il se retourna vers Cha' qui fut maintenant complètement offusqué pour une raison que le jeune Kerwin ignorait, sans doute cela avait un lien avec la petite discussion en privé se dit-il. Il avait cependant très bien entendu qu'elle était Impératrice et un mince sourire en coin s'était dessiné sur ses lèvres, son fameux sourire en coin. Il prit alors la parole tandis que Charlotte entamait tout juste sa marche vers ce qui lui servait de monture.


- Sha'... vous avez grandi depuis, et moi aussi d'ailleurs. Nous avons tout deux évolué dans des chemins discinct. Puis, c'est alors sur le chemin du retour que nos chemins se croisent à nouveau. Je n'ose dire ou prétendre qu'une parcelle du destin nous est, en cette soirée rosée, destiné. Cependant, je dois toutefois avouer que le souffle de cette pensée effleure mon esprit. Pendant que je me soustrayais de mes titres, vous, vous avez acquit les vôtres. Impératrice... d'Umbar je suppose ?

_________________

Spoiler:
 


I Tried So Hard, And Got So Far! But In The End, It Doesn't Even Matters!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 7:14



    « Du destin destiné ? Voilà une tournure de phrase très … intéressante. »


Commenta une Ex-charlotte, drap accroché à son corps comme un pagne haïtien.
Elle fouilla dans les sacs de selle de Dagobert, qui avait finit d’enterrer son précieux tronc d’arbre et qui attendait couché, tête posé sur ses pattes croisées. Puis continua :


    « Pour le reste, c’est un bien joli enrobage de sucre que vous venez de déployer pour connaître mes titres. Malheureusement, vous vous m’éprenez. Je ne dois pas être la seule Sha’ au monde et c’est la première fois que nous nous croisons. Quand à connaître mes titres… »


Elle sortit des sacoches une robe de velours d’un blanc luisant aux rayons de lune filtrant au travers des branches des arbres.

    « …. ce ne sont pas les titres de pouvoir qui font d'une personne ce qu'elle est. Sinon, n’importe quel roi, qu’il soit d’un peuple libre ou un serviteur de Sauron, serait quelqu’un de très fréquentable…

    Tournez-vous, je vous prie ... »


Demanda-t-elle, autant au roi qu'au prince, avant de faire tomber son pagne dans un bruit feutré de tissus.

Sha’ se glissa dans cette robe plus chaude, conçue pour les soirées nocturnes.
Des liserées d’argent parcouraient les amples manches qui effleuraient le sol. La taille était ceint d’une bande de voile plissé tombant sur le coté en un drapé rehaussé d’éclats de cristal. Si le bas de cette nouvelle tenue était évasée; le haut, lui, collait au corps, soulignant le moindre de ses détails: de la musculature à peine perceptible de son dos, à l’intimité de sa poitrine, qu’un large décolleté, dévoilant la cime des épaules et la naissance des seins à la peau de porcelaine, ne pouvait que mettre en valeur.


    «Merci, je suis changée.

    C’est le passé et la volonté de la personne qui en font son tempérament »


Continua-t-elle sur sa lancée, en retournant dans les sacoches pour y chercher une brosse à cheveux avec laquelle elle commença à démêler soigneusement son incroyable toison blanche.

    « N’importe quel paysan, qu’il est eut une enfance douce ou brutale peut être un joyaux dans un écrin de boue. Il suffit d’avoir le bon regard pour le voir. »


Et c’est quand un chat est bien installé dans une maison, et que l’humain tourne le dos, qu’il décide de faire ses griffes partout…
Sha décida, donc, en constatant que les hommes baissaient leur garde à son égard, de faire ses griffes sur le machisme et l’honneur militaire des deux guerriers… et elle avait les griffes longues cette petite garce
.

    « Mais je vais devoir traduire pour vos cerveaux guerriers, dont la nature vous a malheureusement dotée. La madame, elle a dit : C’est ce que je suis qui m’a permit d’avoir mes titres et non mes titres qui m’ont permit d’être ce que je suis.

    Les moi-voit / moi-tue ont-ils comprit? »


Conclut-elle avec un petit gloussement moqueur tout en se coiffant et marchant le long de la berge où elle croisa deux petits bateaux.

Ils l'a firent sourire, pas le sourire moqueur, mais ce sourire intrigué. Qu'un bateau de bois flotte, cela ne la surprenait pas, mais un de pierre? Sha' senti la magie en lui, une vieille magie elfique, la même que celle de Kennotcha. D'où pouvait-il venir?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 14:20

Fëanor ne répondit rien, il s'approcha d'elle et, voyant qu'elle regardait les bateaux lui dit:

"Tu me dit que j'ai un cerveau de guerrier, mais je parie que tu ne connait rien de se genre de magie."

Fëanor leva les yeux aux ciel continua:

"Les plus beau de tout les joyaux du monde sont les silmarils, les joyaux contenants la lumière des arbres de valinors. J'imagine que tu sais que c'est moi qui les ai créé. Alors me dire que je ne suis rien d'autre qu'un cerveau de guerrier, c'est un peut fort."

Fëanor fini par marmonner dans sa barbe:

"Joyaux, ou plutôt fléau, fléau de Fëanor, ceux qui m'ont rendu fou."

Il repartit vers son camp ou ses hommes parlaient de tout et de rien. Il commença à discuter avec eux il se demandait comment sa vie aurait été si il n'était pas allé en terre du milieu et si il était resté auprès de sa femme. Quand la nuit fut tombée et que ses hommes étaient endormis, Fëanor partit marcher un peut, il s'assit au bord de l'eau et regarda la pleine lune. Il respirait l'air saint de la nuit tout en écoutant les bruits des insectes et des animaux nocturne.
Il leva la tête et regarda les étoiles, cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas prit un peut de temps pour lui, si longtemps qu'il n'avait pas désintéressé qu'il aurait pu rester en cette endroit indéfiniment. Le vent qui soufflait venait toujours du sud, c'était une douce nuit et la lune se réfléchissait sur le lac. Soudain il se leva, enleva ses habits et plongea dans le lac. L'eau était froide, mais ça ne le gainait pas, il sentait les algues lui chatouiller les pieds et cela le fit sourire. Fëanor retrouva les bateaux qui étaient resté sur le lac et s'amusa à les faire voguer, ensuite il nagea un petit peut puis se lava. Quand il eu fini, il resta dans le lac à attendre quelque chose, mais il ne savait pas quoi. Un bruit de sabot attira son attention un peut plus loin, et il vit un cerf venir se désaltérer au bord de celui ci.
Ensuite le cerf partit mais lui resta là encore longtemps. Commençant à avoir froid, il se leva et, après être sec, se rhabilla. Il revint vers le camp en marchant d'un pas lent sous la lueur des étoiles. Tout en marchant, il chanta une chanson qui parlait de la traversée des Noldors sur la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varsha
Chieur du clan


Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 15:02

Cataclop, cataclop.

Alors que demoiselle, damoiseau et bouffeurs de plantes discutaient, un cavalier approchait.

Cataclop, cataclop.

Cherchant un point d'eau dans un pays qu'il ne connaissait pas, il entendit des voix.

Cataclop, cataclop.

Sa curiosité l'emporta et il décida d'aller voir. De plus, cela faisait longtemps maintenant qu'il n'avait pas eut de compagnie, dans ces terres sauvages et passablement hostiles aux gens de son peuple.

Car Varsha était un fier cavalier variag, venu des steppes du Khand. Les variags sont de redoutables cavaliers chevauchant des chevaux plus petit que ceux de l'ouest des terres du milieu, mais bien plus agiles et endurants. Alliés à Sauron par la volonté de leur chef suprême, le nazgul Ûvatha, c'était toujours eux qui se sont opposés aux forces rohirrims dans les plus grande bataille de la première, puis de la deuxième guerre de l'anneau.

Mais portons notre attention sur le cavalier qui approchait de Cha', Kerwin et Feänor.

La première chose que l'on peut dire, c'est qu'il offrait le parfait contraste avec Cha', car il avait la peau, mais aussi les cheveux aussi noirs qu'une nuit sans lune, sans étoiles. Dans la lumière de ce crépuscule, on ne distinguais que des yeux d'un rouge vif, ses traits restant dans l'ombre.
Varsha portait une cape grise sombre, qui avait dû être noire à l'origine, mais que le temps et les intempéries avaient marqué irrémédiablement. Elle était assez particulière dans ce sens qu'aux épaules, comme une sorte d'armure, cette cape était ornée de plumes noirs, ce qui élargissait la silhouette normalement plus élancée du cavalier.
En dessous, il avait revêtu une armure de cuir aux renforts métaliques de bronze, teintée de pourpre. Ses vêtements, quant à eux, étaient d'une couleur rappelant beaucoup le cuivre, son luisant en moins bien évidemment. Il portait aux poignets des bracelets de bronze dont les côtés extérieurs étaient hérissés de petites pointes vicieuses, du genre qu'on aimerait pas recevoir en plein visage.
Son pantalon était de la même couleur que sa cape et était retenu par une ceinture à fermoir d'un doré passé. Enfin, ses bottes, de conception robustes, étaient faites de cuir et doublé de fourrures.

En travers de sa monture, devant lui, était posé une gigantesque lance terminée d'une lame. A son flanc droit, un Yatagan, épée courte typique de son peuple, et l'on pouvait distinguer dans son dos un arc. D'une manière général, l'équipement que portait Varsha avait l'air d'avoir bien servi.

Arrivant sur les lieux, le variag, dont on distinguait les fin traits ciselés de son visage maintenant qu'il s'était approché, dévisagea avec curiosité chacun des protagonistes, avant de prendre la parole :


    Hum? C'est tout moi ça. Je cherche un point d'eau près duquel passer la nuit, et voilà que je me retrouve en pleine réunion diplomatique!


Il parlait avec un léger accent dans la langue commune. Depuis que Varsha s'était installé à Umbar, il avait eut le temps de se perfectionner. Du moins quand il ne s'occupait pas des chevaux dans les écuries du palais, ou qu'il n'était pas par monts et par vaux porter quelque message dans une contrée lointaine.

    Bon j'imagine que ce satané protocole de fillette est de rigueur,
marmonna Varsha. Descendant de cheval, il s'inclina devant Kerwin, puisque la troisième personne, un elfe, venait de s'éloigner. D'un ton où perçait clairement le sarcasme, il déclama :

    Monseigneur, je vous souhaite le bonjour. Il me semble reconnaitre votre visage, mais je ne saurais dire qui vous êtes alors vous me pardonnerez de ne pas énoncer les titres que vous possédez sûrement comme Maitre des terres fermières ou je ne sais quoi. Je ne suis qu'un ignorant messager variag.

Puis d'un ton légèrement plus respectueux il se tourna vers Sha' et dis :

    Majesté, mes respects. Je suis bien content de vous trouver ici car j'avais pour ordre de me rendre à Gondolin vous porter un message. J'ignore toutefois sa teneur, car il me fut dis qu'il était secret. Lorsque vous désirerez le lire, j'irais le chercher dans mon paquetage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 15:26

Sha regretta que ce Roi Elfique ne parie rien. En effet, au jeu du : tu es une ignorant en magie, elle aurait pu gagner gros. Mais comme rien n'était en jeu, elle ne voyait pas d'intérêt à dire qu'elle pratiquait certains arts anciens. L’avantage d’avoir un maître comme Kennotcha, c’est que lui avait la passion et le temps pour enseigner, il ne venait pas a côté de la personne se pavaner en disant : moi je sais le faire et pas toi ! tralala !
C’est ce qu’elle avait ressentit en voyant ce Roi aux origines douteuses venir ainsi la provoquer, sans même prendre le temps de lui parler de la magie dont il usa pour faire flotter la pierre.

    « Quel gosse ! Et après il dit qu’il n’est pas un guerrier ? »

Murmura-t-elle une fois qu’il s’était éloigné.
    « Gnagna mes malheurs, blablabla j’ai fait ci, j’ai fait ça. Et je parle de moi, de moi, et je me vente… Je vais envoyer un émissaire à son couronnement, moi! Ca m’évitera d’y aller. De toute façon, il ne verrait même pas la différence, tellement il est tourné sur lui. La seule fois où j’ai osé parler de moi, monsieur l’elfe a fait une crise… ah, ces elfes… toujours imbus d’eux même. »


Elle se sentait soudainement bien seule. Coincée entre un Roi elfique qui ne s'interressait à elle que pour avoir une bonne relation diplomatique avec Umbar et un Prince humain qui subitement la voyait surtout depuis qu'elle avait des titres... magnifiques!

Ce fut alors qu’elle remuait ardemment cette mélasse de mauvais sentiment qu’un être bien connue d’elle entra en scène : Varsha !

    « Tient ? Varsha ? Me porter un message à Gondolin ? Depuis quand vous savez où se trouve Gondolin ? ….. Kennotcha vous a donner la direction, je présume ? »

Demanda-t-elle intriguée en fixant une enorme broche d'or dans ses cheveux.


Dernière édition par Cha' le Mar 16 Mar - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Varsha
Chieur du clan


Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 22/06/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 16:15

Varsha haussa les épaules et confirma :

En effet. Il m'a indiqué d'aller au nord droit en partant d'Umbar. Selon lui, d'ailleurs, je ne pouvais pas me tromper du moment que je n'allais ni à l'est ni à l'ouest. J'espère que c'est bien le cas! Pas comme lorsqu'il m'a envoyé porter un message dans la forêt noir.

Le variag poussa un soupir, puis repris d'une vois ou perçait un léger énervement :

J'ai quand même mis trois mois pour rentrer!

Il faut savoir qu'avec Varsha, l'énervement c'était comme du bon vin : contrairement à d'autre personne chez qui la colère refroidissait avec le temps, elle gagnait chez lui en corps et en puissance. C'est pourquoi bien qu'il ai décidé de contenir sa colère, on le sentait nettement furieux.

Hem! Enfin je suis toujours en vie et j'ai retrouvé mon chemin donc j'imagine que c'est le plus important, fit-il en se composant un ton parfaitement neutre. Et d'ailleurs je n'ai plus aller à Gondolin de toute façon.

Varsha haussa à nouveaux les épaules puis retourna à son cheval. Fouillant dans l'une de ses sacoches de selles, il en ressorti un cylindre de cuir rigide fermé par un nœud de marin. Qu'il tendit à Cha'.

Voilà le message.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   Mar 16 Mar - 18:18



    « Varsha, La forêt Noir ne s’est jamais trouvé au Sud de Nen Umbar. »

Fit Sha’, avec le calme de celle qui en avait vu d’autre et qui ne voulait surtout pas être mêler aux règlements de compte entre son coursier et son grand prêtre. L’histoire remontait au fameux : les livres ne sont bon que pour allumer les feux de camps ; phrase qui avait horrifié Kennotcha et depuis, cela s’empirait entre les deux.

D’ailleurs le message, qu'elle découvrit, était issue de ces querelles incessante entre les deux.
Sha’ eut un rire mal contenu en voyant la nature du message. Varsha portait sur les nerfs du calme Kennotcha. Ca, elle le savait. Mais de là à ce qu’il l’envoie en Gondolin accompagné de la signature du Haut Prêtre de Melkor suivit de nombreuses et mensongères accusations. Elle se demandait ce qu’avait bien pu faire le Variag pour attirer ainsi l’ire du Magicien.
Cependant le message ne manquait pas d’humour…


    « Ho, zut alors ! Comme c’est désolant ! Je vais devoir partir au plus vite rejoindre Umbar. »

Fit une Sha’ en ne cachant même pas qu’elle mentait, voir en insistant bien sur le fait qu’elle mentait en espaçant chacun de ses mots et les ponctuant d’un accent mélodramatique digne des dialogues se voulant sérieux dans un film érotique.

    « Alors je vous souhaite la bonne nuit, messieurs. Je m’en vais préparer ma monture. »

Finit Charlotte, en allant d’une démarche féline, que ponctuait le balancement de ses reins, vers son Féroce Ailé. Elle s’attela à remettre en ordre l’harnachement de Dagobert.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un solitaire dans sa solitude..   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un solitaire dans sa solitude..
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuage du Rossignol | « Le rossignol chante mieux dans la solitude des nuits qu'à la fenêtre des rois. »
» Un loup solitaire dans la taniére d'un grizly.
» "Je ne me sens jamais moins seul que dans la solitude." [Lilia Sabishisa / Alexander Blake]
» Rien ne peut être fait dans la solitude... [Queen]
» Dans la hauteur de la solitude...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Le GONDOR et l'ERED NIMRAIS :: Province de l’Harithilien et l’Ithilien :: Chutes de Rauros-
Sauter vers: