Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelques morts en plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Quelques morts en plus   Jeu 25 Mar - 8:50

vers le soir, il arriva devant une cité toute blanche, elle
était collée à la montagne et montait comme une tour. Fëanor avait
perdu presque toute sa pitié, mais pas son intelligence, il entra dans
la ville en cachant ses armes aux yeux de tous. C'était une belle et grande cité, bien que rien du tout face à Gondolin, mais elle avait un certain charme. De plus, une grosse ville voulait dire beaucoup de personnes, et plus il y en as, plus on peut en tuer, tel était devenu le raisonnement de Fëanor. Il regardait tout ce qu'il se passait autour de lui, d'un côté des vendeurs de bibelot en tout genre, de l'autre des boulangés, bouchers, etc. Tout ce bruit le rendait encore plus fou, et de jour en jour, le cœur de Fëanor devenait plus noir, de plus, toute cette agitation l'énervait. Sachant qu'il risquait de se faire voir si il tuait en ce lieux en plein jour, il décida d'aller louer une chambre dans une auberge. Quand il entra, il la trouva vide à par deux trois hommes complètement bourré. Il mis son capuchon pour cacher son visage (surtout les yeux, car c'est pas courant de voir quelqu'un avec des yeux rouge
) . Il pris donc une chambre et y monta. Il faisait encore claire dehors, et Fëanor regardait par la fenêtre toute l'agitation, tant de personnes à tuer, tant de sang à faire coulé pour savourer une bonne vengeance.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: Quelques morts en plus   Sam 27 Mar - 9:41

Quand le soleil commença à se coucher, et qu'il y avait moins de bruit dehors, Fëanor cacha son arc et son épée sous une armoire et sortit dans la rue. Il regarda le soleil couchant, il était rouge ce qui voulait dire pour Fëanor que du sang coulera cette nuit là. tout les commerces avaient fermé leurs portes, et seul des soldats et quelques personnes rentrant chez eux après une dure journée de labeur rentraient chez eux. Soudain, Fëanor eu une idée, il rentra à l'auberge et monta dans sa chambre, il la ferma à clef en mettant son lit devant et ouvrit sa fenêtre qui donnait sur la rue. Ayant aperçus, en montant à l'étage, un bourgeois qui se ventait de sa richesse, il sortit par la fenêtre en s'accrochant aux pierres qui ressortaient un peut, se cacha dans un coins de la rue et attendit. La lune était désormait haut dans le ciel noir piqués de petites étoiles que l'on ne voyait pas bien, Fëanor entendit le bruit d'une porte qui s'ouvre, et vit le bourgeois complètement bourré sortir de l'auberge. Il chantait à tue tête en titubant, Fëanor n'eu aucun mal à le suivre sans ce faire remarquer. En ayant mare de tout le bruit que cet homme faisait, il arrive derrière lui et l'égorgea sans bruit. L'homme tomba mort par terre, Fëanor prit sa bourse, l'ouvrit et répandit tout son contenu par terre. Après cela, il rentra à l'auberge par le même chemin que par lequel il était venu, entra dans la chambre par la fenêtre, bougea son lit et s'assit en tailleur pour méditer le reste de la nuit. Il repensa à tout ce qui c'était passé depuis son changement et cela le fit sourire, ensuite, il repensa à Sha' et tout lui paru claire, il pouvait tuer tant qu'il le voulait, mais tant qu'il ne l'avait pas retrouvé cela ne changerais rien. Il ne savait pas vraiment si il devait la tuer ou la laissé en vie, mais ce qu'il savait, c'était qu'il devait la retrouver. Le matin, il se leva, pris toute ses affaires et descendit dans la salle de l'auberge, ayant une très bonne ouïe il entendit de personnes chuchoter:

"Tu vois le gros qui était venu hier."

"Oui, c'est vrai ce que l'on raconte."

"Des gardes l'ont retrouvé ce matin égorgé."

"On lui avait dit pourtant de ne pas sortir."

Cela fit sourire Fëanor, mais sous son manteau, personne ne le vit. Il s'approcha du barman et lui demanda:

"Savez vous ou je peut trouver quelqu'un qui sache ou se trouve Nen Umbar?"

Le barman, ne sachant pas de quoi il voulait parler lui répondit qu'il ne savait ce qu'était Nen umbar. Un gars qui l'avait entendu poser sa question s'approcha de lui et lui dit:

"Moi je peut t'aider, mais il faudrait quelque chose pour me rappeler ou et comment la trouver."

Fëanor sourit sous sa cagoule et lui donna quelque pièce. L'homme l'emmena chez lui, c'était une petite maison avec des cartes un peut partout, ils s'assirent autour de la table, Fëanor toujours avec sa cagoule et l'homme prit une carte et lui dit:

"Voila, nous sommes ici à Minas Tirith, là se trouve Nen Umbar. Je te conseille de prendre le bateau ici, à Osgiliath. C'est la ville que l'on peut voir d'ici. Je peut te donner une carte, mais ça vaudra encore un peut plus."

L'homme sourit et Fëanor enleva sa capuche. Voyant ces yeux rouges et le sourire sadique, l'homme voulu partir en courant mais Fëanor ne lui en laissa pas le temps et lui transperça le ventre. il prit quelques cartes, tout l'argent qu'il put trouver pour payer le bateau, et dit d'une voix rauque en regardant le mort:

"Un petit charlatant comme toi ne vaut pas la peine de vivre."

Ainsi fait, il sortit de la maison, alla à l'écurie ou il avait laissé son cheval, et partit au trot jusqu'aux portes. Il les passa sans difficulté, bien que l'un des gardes le regarda et fit un geste vers Fëanor qu'il ne finit pas se disant que ça n'en valait pas la peine. Il partit donc au grand galop vers Osgiliath qu'il atteignit rapidement. Il entra dans la ville et demanda ou il pouvait trouver un bateau. Un homme lui montra le fleuve, te plein de petite embarcations attaché aux bords. Fëanor alla trouver un petit homme que lui avait montrer l'autre, lui parla quelques minutes et fini par réussir à faire en sorte qu'il partent le lendemain pour Nen Umbar. Ne voulant pas louer une chambre, Fëanor monta dans le bateau. Il était grand et bâtit pour de long voyages, l'équipage était hors du navire, ce qui laissait toute la place pour Fëanor. Il avait eu de la chance, car ce bâtiment devait justement partir pour Nen Umbar dans la semaine pour aller vendre des marchandises, et il n'avait fait que accélère les choses en payant grassement le propriétaire. Fëanor descendit dans la calle pour y déposer ses affaires, puis remonta dehors. Il alla à l'écurie et trouva un bon acheteur pour son cheval, puis repartit avec l'argent dans la cale. Quand le soir tomba, Fëanor ne sortit pas, il reccomença à méditer toute la nuit sur ce qu'il devait faire, tuer ou ne pas tuer, la bête qu'était Fëanor réclamait le sang de Sha', mais Fëanor luittait contre cette pensée, car il n'était pas complettement mauvais et voulait à tout pris qu'elle reste en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartiméüs
Espion/Assassin ( À gage )
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: Quelques morts en plus   Sam 1 Mai - 16:28

Dans son humble maison en Minas Tirith, l'assassin aguerri aiguisait sa dague avec soin, finement. Confortablement assis sur sa chaise, ses pieds entrecroisés reposant sur la table. Il portait toujours ses bottes de cuir bouilli, et renforcer de plaque métallique. Puisqu'il venait tout juste d'entrer en sa demeure, il revenait de son autre maison en Cair Andros. Il aimait bien les capitales, apparemment, allez savoir pourquoi. Seul avec sa dague, Bartiméüs, connu sous le faux nom d'Artéüs (voyez la flagrante différence..), le célèbre assassin à gage, s'ennuyait un peu alors qu'il n'avait pas eu de contrat digne de ce nom depuis au moins 5 ans.


- Le Gondor commence à m'énerver, je suis vraiment dû pour changer d'air. D'autant plus que la garde était à ma recherche il y a un certain temps, heureusement qu'ils croient que je suis mort.


Alors qu'il prononçait ainsi ces paroles tout seul dans sa solitude d'assassin solitaire, il aperçut quelqu'un de plutôt étrange passer dans la foule. Un elfe (il avait le flair pour ça..) qui semblait beaucoup plus entraîner que la moyenne des citadins, qui plus est il portait une cagoule. Rien de plus suspect, se disait l'homme. Il entreprit donc de le suivre et ce ne fut pas difficile de ne pas se faire repérer, dans cette masse énorme de population dont il était habitué de se fondre.

L'elfe entra dans une taverne, ou une auberge, Barti" n'était pas sur. Toutefois, il se positionna très subtilement à une table près de celle du roi de Gondolin (sans savoir qu'il l'était, en fait) sortit de vieilles missives dont il faisait semblant de faire la lecture.


***"Nen Umbar, intéressant".***


Attentif, mais tout aussi subtile que possible, il suivit ensuite les deux personnes jusqu'à la demeure de l'inconnu. Près de la fenêtre, il arrivait à capter la conversation dans une certaine mesure, difficilement. S'il avait apporter son matériel d'espionnage cela aurait été bien plus facile, mais bon.. Il ne manqua toutefois pas d'entendre le cri sourd d'agonie de l'homme tandis qu'il mourrait lentement, car un coup de d'épée au ventre, sa tue, mais pas d'un coup. Maintenant Fëanor partit, il entreprit donc de partir à son tour, mais un homme mit la main sur son épaule et le retint, lui demandant qu'est-ce qu'il faisait ainsi. Heureusement, ledit homme n'avait pas vu le visage de Bartiméüs. En deux temps trois mouvements, l'homme se retrouva à inhaler un produit soporifique qui avait été enduit sur un chiffon, et l'assassin repartit comme il était arrivé. Il ne tuait pas pour rien. Mais un homme de plus aurait pu mourir aujourd'hui, s'il avait vu un visage de trop.

Direction, Nen Umbar, avec ses contacts, il se rendrait plus vite qu'on ne pourrait le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques morts en plus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques morts en plus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tuto pour peindre les morts.
» [morts vivants] WIP de fond de tiroir
» Haiti/cyclone : Le bilan des victimes de Hanna passe à 61 morts
» guerrier des morts
» L'armée des morts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Le GONDOR et l'ERED NIMRAIS :: Province de l’Anorien-
Sauter vers: