Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La prise de Tolfalas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dwar L'Impitoyable
Vilain méchant tout plein


Nombre de messages : 164
Age : 42
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: La prise de Tolfalas   Mer 7 Avr - 18:05

Les navires avancèrent vers l’Île de Tolfalas en profitant du brouillard matinal.
Silencieux, avec une seule mâture à voiles déployées, ils glissaient doucement, fantômes de métal, de bois et de toile.

On tocqua à la porte du capitaine du navire amiral.

-Entrez.
La voix était profonde, rauque et inhumaine. Une voix lugubre, le genre de voix qui aurait fichu une crise cardiaque à un bébé en essayant de lui chanter une berceuse.
Le jeune Elfe Avarì entra dans la pièce qui embaumait la lavande(*), peu rassuré d’avoir à faire son rapport au Nazgul Dwar plutôt qu’à l’Amiral. Mais Arendìl Ozentheöl n’avait pu venir, ne tenant pas à prendre part à ce massacre d’Humains.
-Seigneur Dwar, nous approchons en profitant du brouillard. Nous allons bientôt passer à la phase 2, Seigneur Dwar.

Le Nazgul était assis dans le fauteuil en bois précieux, assorti à la grand table, d’Arendìl.
-Parfait ! Accélérez à 3 miles nautiques.
-Nous… nous pouvons profiter du brouillard jusqu’à 1 mile nautique, Seigneur.
-Hum…. Arendìl Ozentheöl vous a briefé sur la tactique à adopter, c’est cela ?
-O… oui !


Dwar se leva et marcha vers l’Elfe.
-Vous, vous n’avez aucune raison de vous inquiéter. Quelles instructions vous a-t-il donné ?
-Nous avons ordre de vous mener jusqu’aux points de débarquement et détruire les bateaux humains avant qu’ils puissent embarquer…
-Mais… ?
demanda le Roi-Chien qui sentait une suite.
-Mais… nous avons ordre de ne pas participer aux combats et de sécuriser les animaux.
-J’ai promis à Arendìl de ne pas toucher aux animaux de cette île qui sont uniques dans les Terres du Milieu, je tiendrai ma promesse.


L’Elfe parut rasseriné et sortit après avoir salué.
Dwar resta seul, dégaina Danseur et sentit la lame qui vibrait d’envie d’en découdre.
Puis le Nazgul sortit et rejoint son féroce ailé a l’avant du bateau. Il décolla dans le brouillard dont il n’avait cure, sa voix tonna dans la tête des Orques répartis dans les bateaux :
-SOYEZ SANS PITIE !!! N’EPARGNEZ AUCUN HUMAIN !!!

les Orques hurlèrent leur rage, les Elfes secouèrent la tête devant tant de sauvagerie.

-C’est le moment. Fit l’Elfe capitaine de la flotte. TOUTES VOILES DEHORS !!!

L’ordre se répercuta de navire en navire.

Les gardes humains de Tolfalas regardaient le brouillard marin proche de l’île. Ils virent la flotte d’une quarantaine de navires étranges sortir à une vitesse surprenante. Trop près d’eux pour pouvoir évacuer, trop près pour pouvoir organiser une éventuelle défense, mais l’alarme fut donnée.
La panique gagna l’île : les paysans hurlèrent et fuirent, les soldats ne savaient pas quoi faire, la plupart des navires accostèrent, déversant leur lot d’Orques sanguinaires et d’Uruk Haï.

70 soldats et 600 marins humains tentèrent de résister à 2000 orques et les retenir le temps que l’évacuation se fasse, mais il n’y eu pas d’évacuation : les navires qui n’accostèrent pas atteignirent le port.
-FEUUU !!!
Les balistes des navires humains tirèrent sur les étranges navires Avarì.
Un carreau atteignit le navire amiral, tuant le jeune Elfe qui avait précédemment fait son rapport au Nazgul.
Le capitaine alla voir le jeune qui agonisait, lui soutenant la tête, le regardant mourir, impuissant.
-FEU A VOLONTE !!!
Et le flot dévastateur des arbalétriers, des balistes et des trébuchets elfiques parlèrent, les feux grégeois détruisirent les voiles, les arracheurs créèrent des voies d’eau dans les coques, les boules-chaînes détruisirent les cordages : les navires gondoriens qui devaient sauver les Humains étaient maintenant inutilisables, les marins à la manœuvre hurlèrent en périssant.

Dwar sourit : il avait bien fait de prendre le contrôle de l’esprit d’un des capitaines humains, trop faible d’esprit pour lui résister. Les Avarì auraient refusé de détruire les bateaux des hommes si des rescapés étaient dessus. Il fallait les… motiver.

-Nous avons fait ce que nous devions faire. Lança le capitaine Elfe, écoeuré et attristé. Allons sauver les animaux de ces Orques.

Les soldats étaient submergés et se battaient avec l’énergie du désespoir, ils résistèrent jusqu’à ce qu’ils entendent un hurlement strident.
Le féroce ailé, monture de Dwar, chargea et apporta son lot de terreur et de destruction.
Les derniers espoirs de résistance des Humains s’envolèrent, la mort avait le visage d’un Orque, le visage d’un Nazgul, le visage d’un monstre ailé.

1 heure suffit aux Orques pour tuer les derniers Humains, excepté une vingtaine qui fut confinée dans un coin.
-Ceux-là feront de bons esclaves… ou de bons repas ! Raillaient les Orques

-Tolfalas est à moi ! Murmura avec satisfaction le Nazgul Dwar l’Impitoyable.


(*) : le parfum de lavande émanait de Dwar : Ecarlate, jeune espionne humaine nouvellement embauchée par Sauron pour ses talents d’infiltration, quelques années auparavant, avait décrété qu’un Nazgul n’avait pas besoin d’appartements privés vu qu’ils ne dorment pas, mais elle, si. Elle s’était approprié ceux de Dwar et avait entrepris de repriser tous ses vêtements et de les laver avec un adoucissant à la lavande.
Malgré les protestations du Roi-Chien qui ne savait pas où poser ses affaires, elle refusa avec fermeté de rendre les appartements, mais proposa à Dwar de laisser ses affaires dans l’appartement à condition de pouvoir les laver : 2000 ans sans lessive donnaient aux tenues de Dwar des relents de mort peu agréables au nez. C’est ainsi que se rencontrèrent les 2 fortes têtes et c’est depuis ce temps que le Nazgul sent la lavande (définitivement car les Nazguls ont une sorte de champ de stase), a des vêtements qui flottent avec souplesse au vent et des broderies de fleurs noires là où il y avait des trous, essentiellement au bas de sa tenue (fleurs qu’il arrache avec colère dès qu’il en détecte une, mais comme la vue d’un Nazgul est assez spéciale…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La prise de Tolfalas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Metathraïn, gardien de Tolfalas
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]
» Question de règle: prise d'objectif avec un transport plein de troupes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Le GONDOR et l'ERED NIMRAIS :: Ile de Tolfalas-
Sauter vers: