Le Seigneur Des Anneaux

Forum RP ou on joue un personnage du seigneur des anneaux
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 oubliette suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: oubliette suite   Lun 10 Mai - 16:06

Continuant toujours tout droit, son cheval au pas, il arriva à un endroit ou une grande foret commençait. soudain, il se sentit tomber par terre. Non, en fait c'était le cheval qui venait de mourir. Continuant à pied, les vêtements déchiré, il arriva au soir devant une ville. Il fit encore quelques pas puis s'effondra de fatigue, de faim, de soif,... Il sentit qu'on le transportait, il entendit des voix au dessus de, lui. Il se réveilla (une habitude) dans une cellules, avec une chine autour du cou et plein d'autres personnes à côté de lui. Il s'approcha des barreaux et entendit:

"Nous venons de trouver un elfe, il vaudra son pesant d'or celui là."

Il se rassis et attendit. Bientôt, un homme arriva avec un peut de nouriture qu'il jeta dans la prison. tout le monde se rua dessus sauf lui, se demandant pourquoi tout le monde faisait ça et pourquoi il était ici. Quand tout le monde eu fini de manger, un homme entra avec un fouet et cria:

"tout le monde debout, en file et suivez moi."

Voyant tout le monde obéis, Fëanor fit de même et avança. Quand ils sortirent, la lumière éblouis Fëanor, il se cacha les yeux avec les mains et continua d'avancetr. Quand il retira ses mains, il remarque qu'il était dans une ville, surement celle qu'il avait vu le soir et que c'était bourré de monde de toute sorte. Ils arrivèrent tout pres d'une estrade et un homme monta dessus en prenant un homme blanc de peau avec lui, il cria:

"peuple d'umbar, aujourd'hui voici ce que je vous offre."

Une petite foule se rassembla autour de l'estrade.

"un homme des bois tout frais, regardez sa musculature et..."

Et le gros homme continua comme ca un bout de temps jusqu'à ce que quelqu'un pousse Fëanor par derrière et lui dit:

"avance, c'est ton tour."

Fëanor obéit ne sachant que faire, et se retrouva devant une grande foule, seulement vêtu de ses haillons blanc. le gros dit:

"Et voici le clou de cette vente d'esclave, un elfe un parfait éta, fort, docile, il ne nous a posé aucune résistance et à obéis à tout nos ordres sans rien dire."

les longs cheveux noir de Fëanor volait derrière lui, le regard vide, celui ci regarda la foule le dévisagé. le gros continua:

"mise à prix: 1000 pièces d'or."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arendìl Ozentheöl
Narcisse? Ce petit joueur?
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Lun 10 Mai - 17:20

Les enchères commencèrent:
"1100"
"1150"
"1200"
"1250"

"1250... et 1 Pièces d'or!"
Dit une voix à droite. Mélodieuse et chantante, forte et calme, elle fit faire le silence.
Tous l'avait reconnu: la voix de l'Amiral, le suppot du Nazgul Dwar, l'Impitoyable, l'Elfe considéré à juste titre comme la terreur des mers.
L'Elfe d'un grande beauté fendit la foule. Ses gardes du corps, un Avar mâle armé d'un arc et une femelle portant 2 épées, observèrent la foule, décourageant quiconque de surenchérir.

L'Amiral eut un sourire amusé, si coutumier de sa part. Il observa le marchand qui compris aussitôt que la vente de sa meilleure pièce s'arrêterait là: beaucoup ici utilisaient les transports maritimes et un accident en mer était si vite arrivé.
A travers son masque de Crâne peu engageant, le marchand d'esclave essaya d'implorer du regard le vieil Elfe, mais rien n'y fit.

"1250 et 1 pièces d'or." se contenta de répéter Arendìl Ozentheöl.
"1251 une fois... 2 fois... 3 fois."
Dit le marchand, résigné. "Adjugé à Messire Ozentheöl".
"Ozentheöl, c'était mon grand-père. Moi, je suis Arendìl Ozentheöl. Nimril, paye le."
L'Elfe mâle s'avança et tendit une bourse au marchand qui se dit qu'il aurait pu en tirer plus, mais que ce n'était pas si mal.

L'Amiral observa l'Elfe Noldo enchainé sur l'estrade et se contenta de dire: "Viens!"
Sa voix était toujours mélodieuse, mais sonnait comme un oraison.
Il avait désaoulé, et n'avais aucun souvenir de sa période d'ébriété, mais il sentait que quelque chose de grave s'était passé, surtout que Nimwë lui avait fait un rapport qu'il avait interrompu: c'était trop d'émotions en une fois! Bah, pour l'instant, quelque chose d'autre l'intéressait: il tenait Fëanor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartiméüs
Espion/Assassin ( À gage )
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 11 Mai - 2:04

Assis derrière les gens, bien confortablement au creux de sa chaise. Les pieds reposant croisés sur la table vide devant lui. Trois chaises vides entouraient la table à laquelle il siégeait, ainsi qu'une autre chaise, dans laquelle il était assis justement.

Son voyage n'avait pas été trop long, heureusement il connaissait un marchand qui possédait un bateau pour livrer ses marchandises, et il fut chanceux que celui-ci se rendait à Umbar. L'Assassin lui avait déjà arrangé quelques dossiers en l'échange de bons pesants d'or, bien sur. Ainsi, le numénoréen noir était arrivé à Nen Umbar sans vraiment de difficulté, et la vente d'esclaves annoncés sur plusieurs affiches l'avait amusé. C'est ainsi qu'il s'était rendu là où il était.


Mais quelle ne fut pas sa surprise quand il vit l'elfe qu'il avait d'abord vue à Minas Tirith !



*** Tiens, il n'avait probablement pas prévu venir à Umbar pour se faire vendre celui là. Je me demande où les choses ont mal tourné pour lui, c'est amusant quand même.***


Puis ce fut un autre elfe qui acheta l'elfe Noldo qui était enchaîné pour être vendu à titre d'esclave. Si ce n'avait pas été un elfe, Bartiméüs aurait probablement surenchèré, mais comme c'en était un, ce ne fut pas le cas. Toutefois, il se demanda s'il l'avait acheté pour le sauver de l'esclavagisme, même si ça ne semblait pas être le cas. Peut-être que les elfes n'étaient pas aussi idiots qu'ils l'avaient semblés à l'assassin, ou peut-être l'étaient-ils encore plus qu'il le pensait. Du moins, il se leva très tranquillement de sa chaise et s'approcha de l'amiral de sa démarche nonchalante.


- Simple curiosité, à quoi il va vous servir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arendìl Ozentheöl
Narcisse? Ce petit joueur?
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 11 Mai - 8:58

L'Amiral s'arrêta et observa le Numénoréen Noir qui lui avait parlé.
Il est vrai qu'il n'avait pas pensé à le rencontrer ici, surtout que la Guilde des Assassins n'aimait pas la concurrence illicite.

"Tiens donc: Bartiméüs. l'une des meilleures lames de nuit. Oui, vous êtes noté sur les dossiers du Seigneur Dwar comme personne utile à employer.
Satisfait de vous voir ici. Qui sait? J'aurai peut-être besoin de vos services, mais rien n'est encore confirmé."


Il regarda le Noldo enchaîné:

"Lui? Il me servira de cadeau: j'ai une sérénade de mauvais goût à me faire pardonner suite à un tour en taverne un peu trop arrosé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 11 Mai - 11:22

Fëanor regarda l'elfe qui venait d'entrer en scène d'un regard incrédule. Le marchand lui enleva ses chaines et mis la pointe de son épes derrière le dos de Fëanor puis lui dit:

"Avance."

Fëanor, ne comprenant rien à ce qu'il se passait,obtempéra sans résistance. il descendit les marches et remarqua que son acheteur déjà moche, parlait avec un encore pire que lui. étant complètement perdu, il s'arrêta et dit:

"mais merde, qu'est ce que je fais là, ou est ce que je suis, bordel en plus qui est ce que je suis argl merde à la fin."

Soudain, on entendit une voix s'élever disant:

"moi j'offre 3000 po."

Tout le monde se retourna et on vit un homme luxueusement vêtu s'approcher, entouré de dix gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartiméüs
Espion/Assassin ( À gage )
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 11 Mai - 14:26

Observant l'Amiral qui lui répondit donc de par sa description, un mince sourire en coin se dessina à ses lèvres, témoignant de la fierté de sa réputation. Déviant parfois son regard sur Fëanor tandis qu'il était encore enchaîné. Il répondit de suite à l'Amiral. Certes, un elfe qui travail pour Dwar, et de ce prestige, il devait sans doute être le célèbre Amiral. Le capitaine du navire marchand qui avait offert transport à l'assassin lui avait déjà parler de cet Amiral, mais Bartiméüs n'avait pas cru cela possible, après tout.. C'était un elfe.


- Content de l'apprendre, je vais rester à Umbar encore quelques temps. Si ça se confirme, vous saurez où me trouver. Et vous, Arendil Ozëntheol, le célèbre Amiral. En effet, j'ai quelques contacts maritimes, mais rien tel que vous. Le Seigneur Dwar est réputé pour savoir ce qu'il fait, un contrat avec lui m'intéresserait, sachez-le.


Il hocha ensuite la tête alors qu'Arendil expliqua à quoi lui servirait Fëanor, un regard amusé se devina dans ses yeux. Puis alors que le marchand d'esclave commençait à détacher l'esclave, Bartiméüs l'arrêta avant même qu'il est commencé en lui disant simplement, de sa voix très sérieuse.

- De ce que j'ai vue qu'il était capable de faire, il serait préférable de lui laisser les chaînes. Vous ne voudriez quand même pas vous faire réputation de mauvais marchand d'esclave après que celui-ci ait pris la fuite, n'est-ce pas ?


Le marchand d'esclave dodelina de la tête pour aquiescer et laissa finalement Fëanor solidement enchaîné, la pointe de son épée toujours pointé sur le dos de l'elfe. La voix de l'assassin c'était voulu plutôt insistante et il était assez réputé pour qu'on le prenne au sérieux, les gens préférait ne pas se mettre à dos un assassin. Puis arriva l'homme luxueusement vêtu qui désirait acheter Fëanor après la vente finale. Le gros marchand poussa un soupir qui en disait long sur son désir. Certainement il aurait voulu le vendre à celui qui offrait les trois milles pièces, mais on ne pouvait remettre en question une vente finale et achevée.


- Le gros: La vente est achevée et finale, désolé.


Souffla-t-il faiblement, assez découragé, mais suffisament audiblement pour que toute l'assemblée, y comprit l'homme habillé luxueusement, l'entende.

Bartiméüs, tant qu'à lui, se tiendrait tranquille, il ne voulait pas attirer trop l'attention de la guilde des assassins, du moins pas tout de suite. Maintenant qu'il était ici, il réfléchissait encore à savoir s'il la rejoindrait, ou si être indépendant lui rapporterait plus. Il avait tout son temps pour y penser. L'assassin resta donc sur place, puis maintenant ce cas règlé, il regarda l'amiral.



- Je ne suis pas sûr que ce soit un bon cadeau à celui ou celle à qui vous l'offrirai..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arendìl Ozentheöl
Narcisse? Ce petit joueur?
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 11 Mai - 14:44

[De la part de Sha: ce nouveau venu n'est pas du palais, il n'y a pas d'esclave au palais.]

Le marchand Crâne regarda le nouveau venu avec une énorme pointe de regret.
Si seulement ce gars s'était manifesté plus tôt! Hélas, les rêgles sont les rêgles, dans le cadre d'une vente aux enchères.
Il se rappela soudain que parfois, il fallait faire ppreuve de plus de déférence malgré la déception d'une vente qui aurait pu être bien plus fructueuse.

"Désolé, Messire, mais la vente de cet Elfe est achevée et adjugée à Messire Arendil Ozentheöl ici présent.
Mais rien ne vous empêche d'essayer de négocier directement avec lui."


Il disait cela tout en continuant à menacer Fëanor, délibérément affaibli par le régime des esclavagistes.
En effet, ceux ci avaient pour habitude d'affaiblir les produits de vente pour éviter les envies de révolte.

Pendant ce temps, Fëanor reçut de nouvelles chaines de la part des autres Crânes, fournies généreusement par Nimril, le garde du corp mâle d'Arendìl.
Celles-ci n'étaient pas en Acier humain mais en Adarcer, l'acier Elfe, plus léger mais incroyablement plus solide.
Seul un Troll adulte pourrait briser ces nouvelles entraves, et encore, avec difficultés.
Des chaines de chevilles ne permettaient au néo-esclave de ne se déplacer qu'au pas... et encore, des petits pas. une chaine ceindait la taille de Fëanor et ses mains y étaient attachées.
Les menottes étaient tellement serrées que s'en débarrasser par la souplesse était aussi impossible que par la force.
De plus, des lests de plomb ne facilitaient pas la tache: se battre ainsi ou s'échapper étaient d'une difficulté horrible... en fait, cela n'était possible que si on avait affaire à un tétraplégique.

"Sir Bartiméüs, je sais que le Seigneur Dwar doit venir d'ici peu, je lui ferai part de votre présence.
J'ignore si je dois être flatté ou inquiet que vous me connaissiez. J'espère ne point être sur vos listes?"
Dit l'Amiral avec un sourire amusé.
"Il faudra que vous me disiez où vous êtes descendu... ou du moins comment vous contacter: vous avez la réputation d'être joignable que si vous le voulez bien.
Et ne vous inquiétez pas: ce sera un très beau cadeau... absolument magnifique... Je m'y connais."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Sam 15 Mai - 16:31

Fëanor entendit son ventre gargouiller, il n'avait plus mangé depuis plusieurs jour et commençait à avoir sérieusement faim. Il dit:

"eu je commence à avoir faim, n'auriez pas un petit quelques chose à grignoter?"

Tout le monde le regarda, comment un esclave osait il parler à son maitre d'une tel façon. L'homme qui l'avait menacé avec l'épée arriva à coté de lui avec un fouet et lui dit:

"mollusque, tu doit le respect à ton maitre."

il lui asséna dix coup avec son fouet. Fëanor ne dit mot ni ne gémit, mais il s'accroupit, voyant de petites étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bartiméüs
Espion/Assassin ( À gage )
avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Lun 17 Mai - 2:38

Bartiméüs acquiesça aux premiers dires d'Arendil, lorsque celui-ci mentionna qu'il ferait part au Seigneur Dwar de la présence de l'assassin de renom dans la ville. Un sourire en coin énigmatique se forma ensuite à son visage lorsque ce même Amiral révéla son espérance de ne point être sur les listes de Bartiméüs. Il dégagea son visage d'une mèche rebelle, en un mouvement de tête, puis répondit ensuite simplement, d'un ton lui aussi amusé.


- Vous ne l'êtes pas, sur mes listes. Pas encore.



Puis il marqua une pause ensuite de cela, laissant planer un certain mystère pendant un moment. Ensuite de quoi son sourire énigmatique devint tranquillement un sourire bien normal et il ajouta...



- Mais je refuse normalement les contrats contre des bons contacts. Du moins, je charge beaucoup plus cher si tel est le cas, puisque les contacts peuvent toujours servir, et pas les cadavres.

- En ce qui concerne où je serai, il est vrai que ma réputation va dans ce sens, et j'ai mes raisons.. Toutefois, je serai fort probablement à la taverne toute près*. Si je n'y suis plus quand vous aller y aller, je reviendrai ici à minuit exactement, au cas où.
Pourquoi minuit ? Je ne sais pas, c'est une belle heure et ça fait mélodramatique, après tout il faut bien mettre un peu de poésie dans un métier comme le mien.



Il observa ensuite l'esclave recevoir ses dix coups de fouets, haussant bien vaguement un sourcil, mais il n'en fit pas plus. Lui qui croyait que cette marchandise était bien entretenu, ce n'était peut-être pas le cas, au moins, elle était bien dressée. Son regard revint ensuite vers Arendil.



- Enfin, je vais vous laisser allez porter ce magnifique cadeau, en espérant qu'il soit docile..



Dit-il calmement, restant cependant bien encore là.


*Taverne dont j'ignore le nom, et je ne voudrais pas donner n'importe-quel noms aux tavernes de la ville de Sha'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Lun 17 Mai - 15:08

Bien qu'amnésique et que son caractère avait plus ou moins changé avec cela, il lui fut pris d'une soudaine envie de se venger, l'homme le regarda et lui dit:

"tu fais moins ton malin maintenant"


soudain tout fut rapide, un rire sadique que l'homme lança fut suivit d'un cri de douleur quand celui ci reçut un coup de pied dans le plexus. L'homme s'effondra en se tenant le ventre, il roula au sol lançant quelques gargouillis peux ragoutant. Une petite minute passa ou Fëanor se régala du spectacle pitoyable que l'homme qui l'avait lui même humilier et poussé au bout de ses limites offrait aux autres. L'homme se releva, le visage livide, il sortit son épée, jamais personne ne l'avait humilié de la sorte, et encore moins un esclave. de toute manière il n'était qu'un simple esclave, il lui suffirait de rendre l'argent offert, 1250 et 1 pièce d'or, pour une réputation c'était presque donné. Il pointa son glaive vers l'elfe et frappa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dwar L'Impitoyable
Vilain méchant tout plein


Nombre de messages : 164
Age : 42
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Lun 17 Mai - 19:41

Mode Modérateur ON:

Fëanor avait été obligé d'effectuer un double coup de pied sauté pour frapper vu qu'il avait les pieds enchainés et ne permettant pas de grandes envergures de jambes.
De plus, étant entravé des mains au niveau de la ceinture, Fëanor n'avait pas les moyens de se stabiliser et se rattraper, donc son coup n'avait pas la puissance escomptée et il s'écrasa douloureusement au sol.

[HRP: Je rappelle à Messire Fëanor de lire les RP des autres et de retenir un peu quelle est sa situation!!! La prochaine fois, j'efface le post, est-ce que c'est bien compris?]

L'esclavagiste Haradrim frappé avait mal pris l'insolence de l'Elfe et leva son épée pour tuer quand celle-ci fut parée.


-Pas ce genre de choses ici! Il ne t'appartient plus!

La voix métallique de celui qui était intervenu stoppa toute velléité d'insistance.
Celui qui tenait la lourde épée qui para la lame de l'Haradrim était un Crâne, les geoliers, les tortionnaires et les esclavagistes d'Umbar. terribles distributeurs de souffrance personnifiée par leur masque d'acier en forme de crâne humain.
L'homme était une masse de muscles de plus d'1 M 90. Son terrible masque d'acier blanc était finement ciselé de décoration ajoutant du terrifiant à sa forme déjà peu rassurante. Des pierreries de jade et de jaspe était incrustées dans le métal.
A la quantité et la qualité des pierres, ceux qui étaient habitués à fréquenter Umbar reconnurent un Commandeur, un officier.
Il portait de lourdes bottes d'un métal noir sur un pantalon de cuir et des bracelets de cuir noir à plaques chromées.
Sa cape de peau sombre sur les épaules, il était torse et bras nus, faisant jouer sa musculature. A son lourd ceinturon pendaient le fourreau de son épée et un fouet.

Le marchand Haradrim s'empressa de rengainer et reculer, la peur clairement lisible sur son visage.
Le Commandeur Crâne se tourna lentement et observa l'Elfe esclave.

-Petit...
A la vitesse de l'éclair il dégaina son fouet et frappa, enroulant l'arme autour du cou de Fëanor.
-ON RESTE SAGE!!!
Tirant violemment sur son fouet, il souleva l'Elfe lui faisant décrire une lune parfaite en l'air et l'écrasa brutalement au sol.
La force de l'impact fut telle que Fëanor s'évanouit de douleur.

Défaisant son arme du cou de l'infortuné néo-esclave, il se tourna vers Arendìl:


-Navré de vous l'avoir abimé, Messire, je vais vous le faire livrer, vu qu'il n'est pas en état de marcher. Chez quelle dame dois-je le faire porter?
La réputation de l'Amiral n'était plus à faire.
-Merci, Commandeur, c'est pour le Palais de Dwar, le Seigneur Nazgul.
-Ah? Surprenant! Bon, ce sera fait.


Il émet une série de sons fait de soufflements et de claquements de dents.
4 Crânes aux casques simples ramassèrent Fëanor, l'embarquèrent dans un chariot et partirent.
Le Commandeur salua, Arendìl rendit le salut et le Commandeur partit d'un pas étonnement souple pour quelqu'un d'aussi costaud.

[HRP: Fait avec les indications et l'approbation de Sha. Oui, on décide pour toi, mais tu es affaibli et ligoté. Déjà, en pleine possession de tes moyens, ce gars t'aurait donné du mal. Les Ordres d'Umbar sont très spécialisés et sujet à de sévères sélections où échouer signifie souvent mourir, ils font partie de ce qui se fait de mieux. Et on ne peut pas y évoluer par piston, donc quand on est officier, c'est qu'on a les moyens de sa politique.
C'est le prix de la neutralité: on est obligé d'être assez puissant pour décourager les moins diplomates.]

Mode Modérateur OFF
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arazael Netza'h
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 7:34

-Héhéhéhé

Je vis mes ce cher commandeur revenir. Je le pris par le bras et je le trainé vers Arendil vers qui s'agitait mon bras en criant sont nom comme un enfant excité.

- Bonjour-bonjour! Alors les esclaves sont méchants aujourd'hui? Abalam? Qu'est-ce que tu a fait?

Le commandeur que je tenais par le bras s'apellais Abalam, il me regarda longuement, il savait que trop qui je suis.

-J'ai empêché ce Haradrims de punir un esclave qui n'est plus le siens.

- hoo!! Parfais!! Tien, une sucette! Tu sera mieux récompensé une autre fois va, je suis sortis dans argents ni récompense potentiel.

D'un geste fluide je sortis de ma tenu une sucette et je la fourré dans la bouche du commandeur. Puis je me tourné vers Arendil.

- Alooors, c'est toi l'acheteur? c'est pour ton maitre ou pour toi?

Les haradrims me regardais avec des yeux rond. Il faut dire que j'étais en tenu de travail, tout chez moi rappelais les os humains, des os noir et calciné. Je vit un peu plus tard que certaine tache de sang de mon dernier travaille n'avait pas disparu au lavage, et j'ai vu les gens les fixer toute la journée... Il faudra que je fasse plus attention... mes yeux se posèrent sur le vendeur d'esclave, je claquais des doigts en lui faisant signe de venir, le temps d'une réponse de Arendil.


Dernière édition par Arazael Netza'h le Mar 18 Mai - 8:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 7:49

MODERATION ON!!!
Je t'avais prévenu!!!


hrp: il a vachement de la force le gars, une force impossible à avoir pour un humain.

Fëanor voulut se rattraper mais ses mains étaient ENCHAINEES AU NIVEAU DE LA CEINTURE ET PLAQUEES CONTRE SON ABDOMEN.

Son visage s'écrasa au sol ET IL FUT ASSOME!!!

[Et tu arrêtes de confondre RP et Modération: la Modération vaut loi et la prochaine fois que tu y désobéis, je supprime purement et simplement ton message et ton action est annulée!
NE RECOMMENCE PLUS TES CONNERIES!!! C'EST LE DERNIER AVERTISSEMENT!!!

Tu as voulu jouer les esclaves en espérant que Sha te sauve. ASSUME TES ERREURS!
C'est pleinement toi qui t'es livré dans tes propres RP!]



Soudain, quelqu'un se pencha sur lui, il lui pris la mains. C'était un elfe, et derrière lui, six autres étant tous vêtu de la même manière, avec une armur blanche et or se tebnaient l'épée au poing. L'elfe mis un genou à terre et dit:

"au mon roi, nous vous avons enfin retrouvé. Dites nous qui à fait cela pour qu'il soit chatié."

Fëanor, ne répondit pas étant inconscient

Le soldat elfe fronça les sourcils. Devant le calme du Commandeur Crâne et la trace au cou de son maître, il en déduit que s'était lui et s'en approcha en lui disant:

"Savez vous ce que vous venez de faire, celui que vous tenez en chaine n'est autre qu'un grand roi noldor. Détachez le, ou nous irons nous plaindres au palais après vous abvoir tué."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 8:21

Hrp : qui dit qu’il est humain ? Il peut-être semi-orc ? Il porte un masque. Mais, tu fais comment pour te retenir avec tes mains ligoté à ta ceinture ?



Si la milice humaine se voulaient bruyante et voyante, à croire que celle d’Umbar ne devait plus être humaine. C’était la contrepartie de porter un masque. Au fils des ans, l’humanité des porteur de masque fuyait leur corps comme des paysans face à une armée d’Angmard.

Sans plus de bruit que de léger grognement, des crocs étaient apparu encerclant le petit groupe qui s’était fait autour de l’esclave. Elfes noldor, elfe avari, assassin en voyage, esclave, Grand Connétable… tous était au centre d’un cercle de membre de l’Ordre du Chien.

Les chiens aux Masques ne disaient rien, ils faisaient minent d’être occupés. Attendant avec grande impatience qu’un combat commence pour enfin sortir leur arme en assoiffé de sang qu’ils étaient. Depuis la création de cet Ordre, les émeutes avaient disparut et seul les conflits entre alcoolique pouvaient encore les distraire mais quelques secondes…
Ce n’était pas des Masque de toutou à sa mémére. C’était des masque de rottweiller , de bulldog et autre mastiffs peut engageant créé pour tuer. L’Ordre du Chien avait sa petite et malsaine réputation, comme tout les Ordres d’Umbar, d’ailleurs.

La devise d’Umbar, pourrait être : Si vis Pacem Para bellum ; et ils s’échinaient à mettre tout en œuvre pour la suivre !



Citation :
ATTENTION : AUCUN AUTRE JOUEURS NE PEUT JOUER LES CHIENS. Chaque joueurs est mettre de sa milice, je ne viens pas a Gondolin pour jouer tes elfes, ni a tolfalas pour jouer les orcs ! Si l’un de vous s’amuses a jouer les Chiens, je vous promet de foutre le bordel monstrueux dans votre ville et ce n’est pas des menaces en l’air ! Et ce ne sera pas le personnage Sha qui viendra en personne ! Inutile de jouer sur la provoc, feanor !

Prudemment, devant la recrudescence de crocs d’argents brillants au soleil, d’hallebardes tranchantes et d’armures de demi plaque annelées, la population vaqua à ses occupations … mais plus loin, dans un empressement expérimenté.
Il faut dire que les Chiens avaient la petite habitude de ne pas faire dans le détail.
Avec eux - sans distinction de qui avait tord ou raison- tout le monde était neutralisé, tué ou assommé suivant l’humeur et foutu en geôle sans distinction mort ou vif ! L’un servant de nourriture à l’autre. Seul les Grands-Connétable y échappaient… enfin, à la mise en geôle, pas à l’assommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Arazael Netza'h
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 8:38

(HRP: RP avec toi, Feanor, c'est insupportable)
- Hop hop hop, ta fumé quoi mon petit, pour la chicha, adresse toi au Haradrims, ici, tes pas dans la foret avec les autre taf', ici, tes a Umbar.

Je claquais des doigt apres avoir lâché Abalam (ex-Bertrand) qui semblais tendu. Il mordis un grand coup dans le bonbon qui se brisa et cracha le bâtonnet. Il ne pouvait donc pas savourer? enfin...


- Si vous voulez vous plaindre a quelqu'un, plaignez vous a moi. Je suis Le grand Connetable de l'ordre du Crâne, Netza'h. Ici, j'ai main mise sur tout les esclave et oubliette de la cité, je peut ordonné la torture de votre "roi-esclave" si je le souhaite.

Je regardais les Chiens un bref instant et je leur fit un signe de tête reconnaissant. Je me tenais droit puis je fini par me tourner. Qu'il m'assassine dans le dos si ils veulent, après tout, les raclure elfes ne pouvais gagner de face. Par precaution, j'avait sorti mes styleto. Je me mis a bailler et je m'ettirais longuement. Puis je murmurais a Arendil: "Va chercher le "roi", c'est ton esclave, il ne peuvent pas le reprendre ou bien il finirons chez moi."

Je me dirigeais vers un chien et je murmurais: "Si possible laisser les elfes vivant et emmenez les moi, si cela ne vous dérange pas."

Je me retournais vers les elfes et je fit :

" Bien! Et si je vous donnais une leçon de musique?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arendìl Ozentheöl
Narcisse? Ce petit joueur?
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 9:00

Arendìl regarda autour de lui et pensa un *Oh oh!*. Il retint le bras de Nimwë qui s'apprêtait à dégainer devant la menace des Elfes.

-Non.. Regarde: on est encerclé par les Chiens!

Nimwë obtempéra: elle savait que ces gardes n'étaient du genre à plaisanter avec ceux qui ne font ne serait-ce que semblant d'être violent.

-Merci à vous, Messire Grand Connétable. Je vais finir par croire que ce cadeau va devenir encombrant.

Arendìl s'avança et se campa devant l'un des Elfes et dis de sa voix chantante:

-Messire, veuillez vous écarter et me laisser récupérer mon bien.
Et n'insistez pas: ce colosse, des titres, se moque bien,
Quidam ou roi, sous ses coups, souffrent de même manière.
par les coups de poing, le bois, le fouet ou le fer.
Et prenez garde à refréner vous désirs de ferrailler et faire force.
Les Chiens d'Umbar sont solides meurtriers quand l'affaire se corse.
Restez calme et laissez moi récupérer cet ancien Roi qui est mien.
Et pensez à vos familles: votre mort ne leur apporterait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 13:07

(hrp:tout ce qu'il ne faut pas faire quand même pour que tu réponde aux rps mais il fallait quand même avoué que ça m'amusait.)

L'elfe repris son calme, puisque c'est ce qu'ils voulaient ils l'auraient. il rengaina son épée et les autres elfes firent de même, il dit:

"Puisqu'il n'y à plus moyens de parler à des gens civilisés dans cette ville, je craint que le seul moyens de récupérer notre roi soit celle-ci, par les pouvoirs qui me sont conférés en l'absence du roi, et étant un de ses proches conseillés et amis, nous vous déclarons la guerre."

Les autres elfes protestèrent, une guerre ouverte découvrirait l'emplacement de Gondolin, mais il n'y avait rien à faire, étant régent en l'absence du roi, il avait tout les droits. Il dit à ses hommes:

"Nous nous battrons contre des elfes corrompus et une citée qui l'est tout autant, je l'ai décidé vous ne pouvez rien y faire, le roi n'étant plus là, j'ai tout les droits."

Un des elfes dit:

"Tu sais très bien que personne n'est pour cela, nous courons à notre perte."

Le régent de Gondolin lui envoya son poing dans la figure, ce qui assomma le protestataire. Un étrange sourire se lisait sur les lèvres du régent. pendant se temps, Feanor c'était réveillé et regardait l'étrange scène, au moment ou le poing partit, il ferma les yeux, pourquoi autant de violence, il ne comprenait pas. Pourquoi l'avait on appelé altesse, et en plus, qu'est ce que c'était un altesse. Il frotta ses habit, qui bien que noir de crasse, révélait à quelques endroit la vrai couleur du vêtement blanc. Il remarqua en revanche l'étrange sourire genre sadique, ou du genre j'ai enfin ce que je veux de l'autre elfe. Il se leva, il tira un coup sur les chaines s'amusant à emmerder ceux qui les retenaient. un regroupement d'homme et de femme c'était former autour d'eux, certain avaient la mine grave, d'autres se lassaient du spectacle. son regard se retourna vers les elfes. Celui qui se prenait pour le chef repris la parole et dit:

"Que cela vous soit tenu pour dit, vous vous êtes fait un ennemi maitre Arendil, et un coriace. Ah oui, j'ai peut être oublié de vous le préciser, la déclaration de guerre valait pour vous aussi, allez vites lécher les pieds de votre maitre Dwar, et comme un bon chien, racontez lui tout ceci."

l'elfe lança un rire sarcastique puis se retourna et s'adressa au peuple:

"Vous êtes tous témoins, et que le meilleur de nous gagne. Une flamme brulait dans les yeux du traitre, une flamme que plus personnes ne saurait éteindre, Gondolin était tombé jadis, mais par la faut d'un traitre, et Morgoth n'avait réussi à la prendre que grâce à l'aide de Balrog et de Dragon, certain que aucune armée ne pourrait prendre la ville, il se re retourna et regarda Arendil dans les yeux , il s'approcha et lui chuchota à l'oreille:

"Merci à vous, gardez bien précieusement ce colis."

Il montra Fëanor du doigt et continua:

"J'en aurai peut être encore besoins."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sha
Damoiselle d'Eketta et Charlotte malgré elle


Nombre de messages : 506
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 13:30

Modo on

HRP: étant devenu profondèment allergique à Feanor depuis ses derniers messages de tricheur, je donne plein pouvoir à Dwar/arendil de jouer les chiens. Il sait ce que j'attends de lui.

Merci mamour dwar.

Modo off
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nouvel-age.frbb.net/index.htm
Arendìl Ozentheöl
Narcisse? Ce petit joueur?
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 25/03/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 14:12

[HRP: Chiens joués avec l'aimable autorisation de Sha']

Arendìl paru un instant interloqué par le culot de cet Elfe. Puis il rigola, visiblement, joyeux du défi.

-Ca devient une habitude de massacrer les Noldor de Gondolin. Votre tendance belliqueuse commence franchement à m’échauffer les oreilles.
Autant je me serais gaussé sur une déclaration de guerre me concernant seul, mais déclarer la guerre à Umbar, je trouve cela inadmissible.


Sa voix se fit subitement sérieuse :

-De toute évidence, vous ne connaissez que mon nom, pas ma réputation et encore moins mon histoire.
Venez quand vous voulez, je vous attend.


Sa voix sonnait étrangement comme un oraison funèbre.

Le Chef de Meute Chien s’apprêta à intervenir quand des Chiens supplémentaires, plus nombreux firent irruption.
Un Commandeur Chien, au masque de doberman noir et or incrusté d’onyx sertis et clous d’argent entra au milieu du cercle. Il portait une féroce armure de demi-plaques, une cape légère et une épée à 2 mains.
Il salua le Grand Connétable du Crâne ainsi qu’Arendìl puis se tourna vers les Elfes. Le Chef de Meute fit un concert d’aboiement et de grognement peu rassurants. Le Commandeur écouta, semblant comprendre ce code et parla d’une voix rauque :

-Ainsi, des Elfes sauvages osent venir ici et déclarer la guerre à Umbar ? Vous qui avez eu l’outrecuidance de le faire !

Il n’attendit même pas de réponse :

-Je sais que vous l’avez fait. Chiens d’Umbar ! Fichez moi ces choses en geôle ! Ils répondront de leur crime !

Les Chiens resserrèrent leur cercle autour des Elfes de Gondolin et pointèrent leurs armes. Tout en eux indiquèrent aux Elfes qu’ils avaient affaire à des gens entraînés, synchronisés et dépourvus de pitié.

Le Commandeur avisa l’esclave que les Elfes semblaient vouloir protéger.
Il parla à Arendìl :

-S’il vous plait, veuillez embarquer votre dernière acquisition sur un navire et menez-le à Tolfalas !

-Ce sera fait, Commandeur. Même neutralisé, il demeure dangereux ! S'il ne l'es pas directement, ce sont ses hommes qui se comportent stupidement !

-Raison de plus ! Je n'ai pas envie qu'Umbar souffre de leur stupidité ! Puis il s’adressa aux Elfes : Résister, c’est mourir !

Il se tourna légèrement vers le Grand Connétable du Crâne:

-je sais que vous les voulez vivants, Sire, et nous ferons notre possible mais vous savez, on n'est jamais à l'abri des accidents... on nettoie la lame, le coup part tout seul...

Un sourire s'entendait dans sa voix, comme une sorte de connivence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fëanor
Roi de Gondolin
avatar

Nombre de messages : 143
Date d'inscription : 25/02/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 14:47

(hrp: vous croyez vraiment que je vais faire attaquer mes hommes ne suis pas fou,)

L'elfe, nerveux leurs lança :

"De toute manière vous agissez trop tard que pour nous arrêtez, j'ai déjà pris mes dispositions avant de venir ici, et ai envoyé un message à Gondolin qui stipule ceci, si nous ne sommes pas rentré d'ici une moitié d'année, attaquez Umbar. Bien joué seigneur Arendil, vous avez réussis à capturer le roi de Gondolin qui ne se souvient même plus de son nom et nous autres, nobles de la cité."

Il regarda Fëanor s'assoir par terre et lança:

"il est vraiment devenu pitoyable se vieux Fëanor, plusieurs fois je lui ai proposé de nous faire sortir de notre trou, mais il n'a jamais accepté, à cause du soit disant fait que Gondolin est la cité qui tiendra si la terre du milieu devait disparaitre sous le joug de quelqu'un comme vous, mais surtout à cause de cette reine impératrice."

il éclata de rire et continua:

"Quelle cloche, il croyait vraiment que c'est en restant passif qu'il réussirait à quelque chose."

Il inspira un grand coup et dit:

"On ne se fait une réputation que en combattant, les plus forts gagnent et les plus faibles seront écrasé, Umbar sera écrasé. Mais il faut avouer que c'était finement joué de votre part."

Fëanor, commencent à fatiguer de rester debout, décida de s'assoir. Il se jeta par terre puis se mis en position assise, il regardait toujours avec des yeux incrédule la scène qui se déroulait devant lui, maintenant, une petite troupe de soldat était arrivé à l'endroit, et tenait en respect les autres qui faisaient beaucoup de bruit pour rien, et en plus, de quoi parlaient ils?? Et pis qu'est ce que c'était Gondolin. L'elfe qui se prenait pour le chef rigola, ce rire glaça le sang de Fëanor qui frissonna. l'elfe continua:

"Bien que notre armée sois petite, vous oubliez quelques choses, nos hommes sont de loins les meilleurs combattants et de plus, nous sommes préparées depuis longtemps à cette éventualité, des mercenaires, vous me suivez..."


L'elfe sourit, il avait enfin réussis à faire ce qu'il voulait faire depuis de nombreuses années, enfin une opportunité d'agrandir le royaume légendaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arazael Netza'h
P'tit Nouveau
avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 07/05/2010

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mar 18 Mai - 15:34

Disgracieux... cette elfe était impure, immonde, abjecte et... raah! L'air filtrait mal a travers mon masque et ma respiration s'excellerait maintenant face a tant de manque de grace et de beauté. Dans un dernier soupire qui marqua la fin de sont soliloque. Ce monologue bruyant. Je m'approchais a pas lent de lui.

A pas mort.

Il sursauta lorsque le fracas de mon masque de fer tombant au sol se fit entendre. Je le pris pas le cou.

Je fermais les yeux et je respirais un grand coup. L'air froid me paru si bon... Un bref instant je savouré la sensation de le sentire descendre dans mes poumon puis, les yeux toujours fermais dans un souffle, je fit.

- Je saigne la corruption de mon propre péché...

Il ne compris pas. Je repeté la phrase, en rythme, cette fois. Un rythme rapide et saccadé. Je murmurais presque, je marmonnais, plutot.

D'une traction, je fit en sorte qu'il se mette droit. Chancelant, il fit trois pas en arriere et je passais a l'attaque.

Sol bémol.

Magnifique! Enfin un peu de grace! Le triangle isocèle que formait maintenant sa jambe brisé était magnifique, digne des plus grand contemporain, a mon imble avis. Et se son... ce son!! si beau, si prononcé... enfin de la grâce dans ses parole, ne fussent tel qu'une syllabe prolongé.

J'avançais le bras pour le saisir a nouveau au cou. Il ne réussit qu'a repoussais ma main en brassant l'air et a reculer en rampant

- Il brûle sous les cicatrices de ma folie... Le plus sombre des rouges!

Ma main insistante lui agrippa le cou alors que l'autre s'abattit... Une fois... deux fois... trois fois...

- Ca sent bon... le fer et la rouille...

Je sortis une sucette et je la glissais dans la bouche du gentil monsieur.

- Soit sage maintenant ♥

Il ruisselait de sang et il ne dit rien...

Je revint, sautillant, pres d'Abalam, un large sourire aux lèvres. Je repris mon masque et le remis.

[Mode Modérateur ON:

Pourrais-tu préciser de qui tu parles? Surtout que tu commences par "cette Elfe", or la seule Elfe est la garde du corps d'Arendìl.

C'est marrant comme message, mais on ne comprend pas qui se fait tabasser.

Mode Modérateur OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dwar L'Impitoyable
Vilain méchant tout plein


Nombre de messages : 164
Age : 42
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: oubliette suite   Mer 19 Mai - 8:47

MESSAGE VERROUILLE:

Désolé pour Bartimeus et Arazael, mais je verrouille ce sujet pour le moment.


Explication:

Ce RP a + de 6 mois d'avance sur le RP courant de Sha'. Du coup, elle ne peut pas faire la White Party qu'elle voulait faire, ni un voyage prévu pour Varsha, Arazael et Arendil.
Et elle n'aura pas le temps de le faire car un oreille-pointue lui déclare la guerre et qu'elle devra gérer cela au lieu de faire sa fête.

Afin de corriger le tir et resynchroniser tout ça, je verrouille jusqu'a la White Party et le voyage.

A plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oubliette suite   

Revenir en haut Aller en bas
 
oubliette suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» urgent caniche de 12ans à placer suite décés ADOPTE
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Pas de suite pour Spirit of the Sun
» suite dans l'histoire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Seigneur Des Anneaux :: Le GRAND SUD (par delà l'Harondor) :: Nen Umbar :: Capitale : Umbar l'Opale-
Sauter vers: